FacebookTwitter
Vignette décorative de la section Santé publique

Le développement local et des communautés est un « processus de coopération volontaire, d’entraide et de construction de liens sociaux entre les résidents et les institutions d’un milieu local. Ce processus vise l’amélioration des conditions de vie sur les plans social, culturel, économique et environnemental » (Regroupement québécois des intervenants et intervenantes en action communautaire, 2016).

Contribution à l’amélioration des conditions de vie

Avoir accès à un logement abordable, pouvoir se nourrir convenablement, occuper un emploi, pouvoir compléter une formation, se sentir en sécurité, éprouver un sentiment d’appartenance sont des conditions de vie qui ont un impact direct sur la santé, encore plus que les services de santé eux-mêmes. 

Le développement local et des communautés fait partie des stratégies reconnues efficaces pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, pour améliorer les conditions de vie, pour favoriser l’inclusion et la participation sociale et pour rendre accessibles les biens essentiels et les services de proximité, telles les épiceries. Il peut aussi contribuer à la réduction des inégalités sociales de santé en agissant sur l’environnement physique et social.

Caractéristiques spécifiques du développement local et des communautés 

  • Concerne principalement la communauté géographique d’appartenance, c’est-à-dire le quartier, le village, la communauté locale et tous les groupes de population qui y résident 
  • S’intéresse particulièrement aux communautés les plus défavorisées et qui ont perdu de la vitalité à la suite, par exemple, de la fermeture d’un commerce ou d’une école  
  • Cherche à développer une vision globale des réalités locales et des actions à poser pour un ensemble de dimensions (sociale, culturelle, économique, environnementale et politique) et non pour un groupe d’âge ou une problématique spécifique
  • S’appuie sur la participation citoyenne, le pouvoir d’agir individuel, collectif et communautaire, les forces du milieu et les collaborations intersectorielles 
  • Vise la réduction des inégalités sociales de santé et l’amélioration de la qualité de vie sur ce territoire

Alliances pour la solidarité – Région de la Capitale-Nationale

En 2002, la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale. Depuis, deux plans d’action ont été élaborés et mis en œuvre. Le troisième plan d’action est actuellement en cours et s’appelle Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023 (PAGIEPS) La mesure 11 de ce plan vise à poursuivre concrètement tous les efforts déployés depuis le début des années 2000 aux paliers local et régional.

Pour plus d’information, consultez : 

Alliances pour la solidarité – Région de la Capitale-Nationale

Rôle de la Direction de santé publique

La Direction de santé publique peut jouer divers rôles qui auront un impact sur cette stratégie de développement local et des communautés, tels que :

  • Mettre en place et faciliter des mécanismes de collaboration
  • Partager des connaissances et des données statistiques pertinentes
  • Soutenir et accompagner le déploiement des Alliances pour la solidarité dans la région de la Capitale-Nationale
  • Offrir des formations
  • Soutenir des initiatives qui favorisent le renforcement des capacités des communautés à agir sur leurs conditions de vie