FacebookTwitter
Vignette décorative de la section Santé publique

Cette section porte sur la définition, les causes et quelques moyens qui peuvent être utilisés pour contribuer à réduire les inégalités sociales de santé (ISS) au sein de la population. 

Diminuer les ISS signifie réduire les écarts de santé jugés injustes et évitables qui existent entre les personnes afin qu’elles puissent aspirer à être en bonne santé peu importe leur revenu, leur scolarité, leur emploi, leur origine ethnique, leur religion, leur sexe, leur orientation sexuelle, etc. Autrement dit, se soucier de l’équité en santé, c’est faire en sorte que les possibilités d’être en bonne santé, et de le demeurer, soient justes et égales pour tous. 

ISS : de quoi parle-t-on?

Les ISS sont des écarts de santé entre les groupes sociaux. Les groupes sociaux peuvent être définis selon différents critères, tels que le revenu, le niveau de scolarité, le territoire de résidence, le genre, le groupe ethnique, la présence de limitations fonctionnelles ou l’orientation sexuelle. 

Bien que la région de la Capitale-Nationale soit considérée comme privilégiée sur le plan économique, des ISS importantes existent à l’intérieur de celle-ci. La maladie, les incapacités et la mort prématurée ne frappent pas au hasard dans une société. Certains groupes au sein de la population sont plus touchés que d’autres. Par exemple, pour la période 2012-2016, les résidents de Haute-Ville vivent en moyenne 8,2 ans de plus que ceux de Basse-Ville (espérance de vie de 85,2 ans comparativement à 77,0 ans). 

Lien entre le statut socioéconomique et la santé

Le statut socioéconomique (la position sociale et le revenu) des personnes influence directement leurs conditions de vie qui, à leur tour, auront une conséquence sur leur état de santé. Il existe ainsi un lien clair entre le statut socioéconomique et la santé à tous les échelons sociaux. Plus le statut socioéconomique d’une personne s’améliore, plus la possibilité d’être en bonne santé augmente. Inversement, plus le statut socioéconomique se détériore, plus le risque de maladie et de mort prématurée augmente. 

Causes des ISS

La santé et le bien-être sont grandement influencés par les déterminants sociaux de la santé, c’est-à-dire les conditions de vie matérielles et sociales dans lesquelles les personnes naissent, grandissent, vivent, travaillent et vieillissent. Ces conditions sont elles-mêmes influencées par la distribution des richesses, du pouvoir et des ressources dans une société. Quand cette distribution est inégale, cela entraîne des conditions de vie inégales parmi les individus d’une population. De mauvaises conditions de vie causent des maladies physiques et mentales, ainsi que des incapacités et des morts prématurées, qui pourraient être évitées par l’adoption de mesures adéquates. 

Accès aux services de santé et aux services sociaux 

Les groupes les plus touchés par les ISS sont ceux qui ont les plus grands besoins en matière de santé. Ils rencontrent cependant différents obstacles pour avoir accès à des services de santé et des services sociaux de qualité. Ils risquent donc d’être les moins bien servis par le système de santé et par ses professionnels.

Rôle de la Direction de santé publique

  • La réduction des ISS est une priorité de la Direction de santé publique. Celle-ci contribue aux efforts pour réduire les ISS en :
    • Informant et sensibilisant la population et les différents acteurs sur les ISS 
    • Intégrant la perspective d’équité en santé dans les services de santé publique 
    • Favorisant l’adoption de politiques publiques favorables à l’équité en santé

Dans Comprendre et agir autrement pour viser l'équité en santé dans la région de la Capitale-Nationale, Rapport du directeur régional de santé publique sur les inégalités sociales de santé 2012, des recommandations ont été adressées à l’ensemble des secteurs de la société afin de viser la diminution des ISS et l’amélioration des conditions de vie des citoyens.