FacebookTwitter
Vignette décorative de la section Santé publique

En hiver, les activités physiques extérieures contribuent au bien-être physique, mental et social de la population. Cependant, durant les journées très froides, le risque d'effets sur la santé est plus élevé lorsque l'indice de refroidissement éolien est inférieur à -27 (froid extrême). L’indice de refroidissement éolien tient compte de la température ambiante et de la vitesse du vent.

Conséquences du froid extrême

Une exposition au froid extrême peut entrainer un risque important d’engelure, de gelure ou d’hypothermie. Les personnes âgées et les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables au froid. Leur capacité réduite de perception du froid, leur faible masse musculaire et leur activité physique insuffisante sont associées à leur vulnérabilité.

Personnes à risque

Les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou respiratoire, d’angine de poitrine, d’asthme, de diabète et de troubles neurologiques risquent d’aggraver leurs symptômes lorsqu’elles sont exposées au grand froid. Parmi les populations à risque, il y a aussi les sans-abris, les personnes à mobilité réduite, sous médication ou présentant des troubles psychiatriques.

Doit-on éviter de sortir durant les journées très froides?

À moins d’être habillé en conséquence, il est préférable de ne pas s’exposer de façon prolongée au froid extrême. Les groupes vulnérables (enfants et personnes âgées) devraient même éviter de sortir à l’extérieur, si cela n’est pas nécessaire ou s’ils n’ont pas la protection adéquate. Toutes activités sportives extérieures intenses et prolongées devraient être reportées autant que possible (ski de fond, hockey, course à pied, etc.). Il faut être particulièrement prudent lorsque le temps est venteux. En effet, le froid combiné au vent augmente le risque d’engelure.

Voici quelques recommandations lorsqu’il fait très froid

Avant de sortir :

  • Habillez-vous chaudement, en portant plusieurs couches minces de vêtements amples, sous un habit coupe-vent et imperméable
  • Couvrez-vous la tête et les mains 
  • Préférez les mitaines aux gants
  • Portez des bottes chaudes et imperméables assez amples

Une fois dehors :

  • Réduisez vos sorties à de courtes périodes de temps 
  • Bougez, mais sans transpirer
  • Évitez de mouiller les vêtements et remplacez tout vêtement mouillé le plus rapidement possible
  • Surveillez les personnes vulnérables et plus particulièrement les jeunes enfants
  • Soyez attentifs aux signaux d’alarme suivants : grelottements, frissons, picotements de la peau et engourdissements des extrémités. Si un de ces symptômes se manifeste, entrez immédiatement à l’intérieur pour vous réchauffer
  • En cas d’engelure, de gelure ou d’hypothermie, contactez le plus rapidement possible Info-Santé (811) ou consultez un médecin pour connaitre les premiers soins appropriés à prodiguer 

Si vous devez prendre la voiture :

  • Évitez la mise en marche prolongée du véhicule dans le garage (permanent ou temporaire) pour prévenir les intoxications au monoxyde de carbone (CO)
  • Prévoyez vos déplacements en voiture sur une longue distance. Vérifiez la fiabilité de la voiture, l’essence et le lave-glace. Apportez des vêtements chauds, des chandelles, des allumettes, un téléphone cellulaire, etc. Si vous êtes bloqués en voiture, attention à l’intoxication au CO qui peut survenir lorsque le moteur est en marche

À la maison :

  • Vérifiez le bon fonctionnement des systèmes de chauffage et des détecteurs de fumée et de CO

En cas de doute sur votre santé, communiquez avec le service Info-Santé au 811.

Pour plus d’information, consultez :

Prévenir les effets du froid

Froid intense. Les dangers de l’hiver 

Froid extrême