FacebookTwitter

Un de vos employés est positif à la COVID-19?

Vous avez des questions par rapport à la gestion des cas positifs de COVID-19 et de leurs contacts en milieux de travail?

Vous devez prendre en charge la situation immédiatement.

Étant donné le grand volume de cas positifs dans notre région actuellement, il se peut qu’il y ait un délai avant l’appel d’un intervenant de la Direction de santé publique pour l’enquête épidémiologique. Puisque votre contribution est essentielle dans la lutte contre le coronavirus, vous trouverez, ici, de l’information utile pour permettre une prise en charge rapide de ce risque dans votre milieu de travail.

Cette page n'est pas destinée aux employeurs des milieux de soins, des résidences pour personnes âgées, des services de garde et des milieux scolaires, car des consignes spécifiques à ces environnements s’appliquent.

Présentations

Ces présentations ont pour objectif de soutenir les employeurs dans la prise en charge d'un travailleur positif à la COVID-19 et des personnes qui ont été en contact avec celui-ci.


En résumé

Un travailleur est identifié comme un cas positif 

Le travailleur doit demeurer en isolement au moins 10 jours à partir de la date du début des symptômes. Il ne peut aller travailler.

Les travailleurs qui ont été en contact étroit avec le cas positif à la COVID-19 doivent être identifiés afin d’évaluer s’il y a des travailleurs qui doivent s’isoler de façon préventive. Vous trouverez les informations pour procéder à cette évaluation dans la prochaine question.

Qu’est-ce qu’un contact à risque modéré et quoi faire avec ces travailleurs?

Un contact à risque modéré est défini comme suit : être à moins de 2 mètres pendant plus de 15 minutes cumulées par jour avec le cas positif, et ce, sans port du masque de qualité par le cas ET le contact. Si une personne sur deux porte le masque de qualité ou si aucun des deux ne porte le masque de qualité, le contact est à risque modéré.

Quoi faire avec les travailleurs identifiés comme des contacts à risque modéré? Ils doivent passer un dépistage de la COVID-19 et s’isoler de façon préventive pendant les 14 jours suivant le dernier contact avec le cas positif, et ce, même si le résultat du dépistage est négatif.

Un couvre-visage n’est pas l’équivalent d’un masque médical de qualité, donc il faut considérer que le travailleur ne portait pas de masque médical de qualité. 

L’importance du triage des travailleurs à leur entrée au travail

Comme employeur, vous devez vous assurer que les travailleurs ayant des symptômes de la COVID-19 ne soient pas admis sur les lieux de travail. Voici le lien du questionnaire de symptômes à utiliser afin de faire le triage des travailleurs avant leur entrée dans le milieu de travail

Si un travailleur développe des symptômes de la COVID-19 pendant le quart de travail, ce dernier doit être retiré rapidement du milieu de travail. Vous pouvez utiliser l’Outil d’autoévaluation des symptômes de la COVID-19

Tout travailleur présentant des symptômes de la COVID-19 doit se rendre à un centre de dépistage afin de passer un test

Pour prendre un rendez-vous en ligne 

À tout moment, vous ou les travailleurs pouvez communiquer avec la ligne Info COVID 1 877 644-4545 qui répondra à vos questions. 

À quel moment un travailleur peut retourner dans son milieu de travail?

Un cas positif à la COVID doit répondre aux critères suivants pour pouvoir lever son isolement :

  • Avoir complété sa période d’isolement minimale déterminée lors de l’appel d’un intervenant de la direction de la Santé publique. 
  • Ne doit pas présenter de symptôme aigue depuis au moins 24 heures.
  • Ne doit pas avoir de fièvre depuis au moins 48 heures. 

Notez qu’en présence de ces symptômes, le cas doit poursuivre son isolement pendant une période de 2 jours supplémentaires et communiquer avec la ligne Info COVID pour une évaluation de son état de santé. 

Un contact à risque élevé (ex : habite avec un cas positif) ou modéré doit être isolé pendant une période minimale de 14 jours suivant le dernier contact à risque avec le cas positif et ce, même s’il a eu un résultat négatif à un test de dépistage. De plus, il doit obtenir un résultat négatif à un test de dépistage au jour 12 de son isolement afin de pouvoir reprendre ses activités. À tout moment, s’il développe des symptômes, il doit passer un nouveau test de dépistage.  

Un travailleur a été en contact étroit, mais a déjà eu la COVID-19 dans le passé : est-ce qu'il doit quand même être retiré du travail et s'isoler ?

  • Si le travailleur a eu la COVID-19 dans les 3 derniers mois (diagnostic confirmé par la Direction de la santé publique), on considère actuellement qu'il n’a pas à être retiré ni à s'isoler. 
  • Si le travailleur a eu la COVID-19 il y a plus de 3 mois (ou si le diagnostic n'avait pas été confirmé par la Direction de santé publique), il doit être retiré. Il doit s'isoler préventivement et suivre les consignes pour les contacts étroits.

On suppose que les personnes qui ont eu la COVID-19 conservent une immunité qui les protège un certain temps, mais on ne connait pas exactement la durée de cette immunité. Pour des raisons pratiques, afin d’éviter des isolements répétés, un comité d’experts a jugé raisonnable de croire qu’une réinfection serait peu probable durant les 3 mois qui suivent le premier épisode, selon les connaissances sur les autres coronavirus. Ces consignes pourraient toutefois évoluer selon les connaissances scientifiques. 

Un travailleur a reçu le vaccin pour la COVID-19 et il a été en contact avec un cas positif COVID-19, doit-il s’isoler?

Oui, même si le travailleur a reçu une ou deux doses du vaccin contre la COVID-19, il doit quand même appliquer les mesures préventives en tout temps et s’il a été en contact modéré ou élevé avec un personne atteinte de la COVID-19, il doit s’isoler préventivement 14 jours.

Dressez une liste des travailleurs qui ont la COVID-19 et de leurs contacts étroits.

Nous vous proposons des gabarits Excel qui seront utiles pour : 

  • Garder une vue d’ensemble des cas de COVID-19 survenus dans le milieu de travail.
  • Planifier le retour au travail des travailleurs atteints ou ayant été en contact étroit.
  • Détecter des situations (équipes, secteurs, départements) où la COVID-19 a pu se transmettre afin de rehausser les mesures de prévention.
  • Accélérer le soutien reçu d'un professionnel de la Santé publique advenant une éclosion.

Gabarits excel

ATTENTION : Les renseignements contenus dans les tableaux doivent demeurer confidentiels. 

Vérifiez l’application des mesures de prévention dans votre milieu de travail.

Les mesures de prévention sont essentielles pour éviter la propagation de la COVID-19 dans le milieu de travail. Révisez les mesures recommandées pour vous assurer qu’elles sont appliquées rigoureusement, en tout temps et entièrement. 

Rappel des mesures recommandées

Pour toute question vous pouvez communiquer avec L’équipe de Santé au travail, Direction de santé publique, CIUSSS de la Capitale-Nationale
sat.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca