FacebookTwitter
31 août 2022

Dans le cadre de la 22e journée internationale de sensibilisation aux surdoses, la Direction de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale, en collaboration avec ses partenaires communautaires, souhaite se souvenir et rendre hommage aux victimes de surdoses et ce, sans aucune forme de stigmatisation. C’est aussi l’occasion de reconnaître l’impact et l’ampleur du deuil des familles, des amis et des intervenants touchés par chaque décès par surdose.

Le directeur de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Dr André Dontigny, est solidaire en cette journée : « Chaque surdose mortelle a eu un impact dévastateur sur les familles, les amis et les intervenants oeuvrant auprès des personnes utilisant des drogues. En cette journée nous tenons à transmettre toutes nos sympathies à ceux éplorés par ce fléau. La prévention des surdoses et l’appui aux organismes et aux intervenants oeuvrant en réduction des méfaits de notre région demeurent des priorités pour nous. »

En 2020, ce sont 37 personnes de la région de la Capitale-Nationale qui sont décédées des suites d’une surdose dans des conditions très difficiles (isolement social, contamination augmentée des drogues provenant du marché noir, détresse et enjeux de santé mentale, etc.), exacerbées par le contexte de la pandémie de COVID-19. En 2021, nous déplorons 25 décès par surdoses. Les surdoses mortelles touchent particulièrement les personnes de 25 ans et plus utilisant des drogues, hommes comme femmes (mais une plus forte proportion d’hommes). Quoiqu’on note une incidence plus élevée dans les quartiers centraux de la Ville de Québec, les surdoses touchent aussi les régions périphériques de Portneuf et de Charlevoix. Les décès par surdoses impliquent fréquemment plusieurs substances concomitantes, dont les opioïdes, les amphétamines/métamphétamines, les benzodiazépines et la cocaïne. À noter que depuis 2017, les nombres de décès impliquant des opioïdes (dont le fentanyl) sont en croissance dans la région de la Capitale-Nationale. De manière générale, le risque de surdose lié à la consommation de drogues est exacerbé dans les dernières années en raison de la contamination des drogues provenant du marché noir, à l’insu de la personne utilisant des drogues.

La Direction de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale s’implique activement dans la lutte aux surdoses, notamment en soutenant des projets communautaires en prévention des surdoses et en facilitant l’accessibilité aux trousses de naloxone partout sur le territoire en collaboration avec nos partenaires communautaires, pharmaciens et professionnels de la santé. Par ailleurs, un appel de projet pour un service de vérification de drogues a été lancé en juillet 2022. Ce service devrait voir le jour à l’hiver 2023 et visera à mieux informer les personnes utilisant des drogues sur ce qu’ils consomment réellement et d’effectuer de l’enseignement en réduction des méfaits.

La Direction de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale tient également à souligner et à reconnaître l’immense apport des intervenants des milieux communautaires, du réseau de la santé et des services sociaux et des services intersectoriels (corps policiers, bureau du coroner, etc.) quant à la prévention des surdoses.

Afin de prévenir les décès par surdoses, il est important de rappeler et de favoriser les pratiques de consommation à moindre risque, notamment :

  • Éviter de consommer seul et ne pas consommer au même moment si vous êtes plusieurs;
  • Aviser un ami ou un proche si vous consommez seul qui pourra intervenir en cas de besoin et garder le contact;
  • Éviter de consommer plusieurs substances en même temps;
  • Utiliser le service de consommation supervisée (SCS) L’Interzone;
  • Diminuer la dose pour voir l'effet ou faire une dose d’essai;
  • Avoir de la naloxone avec soi et savoir l’utiliser (disponible gratuitement en pharmacie communautaire, chez nos partenaires communautaires et dans les urgences);
  • Appeler le 911 en cas de surdose (la Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose protège un témoin contre les poursuites pour possession simple);
  • Tester la drogue avec des bandelettes de détection du fentanyl.

Pour toute information supplémentaire ou pour avoir accès à nos outils, nous vous invitons à visiter le site de prévention des surdoses de la Direction de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale au https://www.ciusss-capitalenationale.gouv.qc.ca/sante-publique/maladies-infectieuses/utilisation-drogues

Initiée à Melbourne, en Australie, en 2001, la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses est coordonnée internationalement par l’organisme Pennington Institute.