FacebookTwitter
Vignette décorative de la section Coronavirus

C'est quoi une enquête épidémiologique?

L'enquête épidémiologique permet de recueillir des renseignements pour éviter qu'une personne contagieuse expose la santé des autres. Cette procédure aide la Santé publique à freiner la transmission de la COVID-19.

Chaque personne déclarée positive est jointe par la Santé publique. Les informations recueillies pendant l’enquête demeurent strictement confidentielles. 

L'importance de contribuer à mon enquête épidémiologique

Le virus peut se propager de façon exponentielle et en très peu de temps. Une seule personne qui a la COVID-19 peut en exposer jusqu’à 50 autres. 

Je peux contribuer en répondant aux questions de la Santé publique et en avisant rapidement les personnes avec qui j'ai été en contact étroit. 

Comment se déroule l'enquête?

Lorsque le professionnel de la Santé publique prend contact avec moi :

  • Il confirme mon identité en demandant :
    • Mon nom complet
    • Ma date de naissance
    • Mon numéro d’assurance maladie (NAM)

Important : la Santé publique ne demande jamais un numéro d’assurance sociale (NAS).

  • Il me demande comment je vais et si j'ai des symptômes. Au besoin, il m'indique des ressources qui peuvent m’aider (ex. : 811, 211).
  • Il me demande si j’ai fréquenté ou travaillé dans un milieu de soins, une résidence pour personnes âgées, une école, un service de garde, un milieu de travail ou un organisme communautaire. Si oui, il pose quelques questions pour intervenir préventivement dans le milieu, si nécessaire.
  • Il m’envoie par courriel un questionnaire confidentiel. Il est important de le remplir rapidement : la Santé publique peut alors le consulter et communiquer avec certains contacts par la suite. Si je ne peux pas remplir le questionnaire en ligne, une personne me téléphonera pour le faire. 

Le questionnaire a pour but de déterminer : 

  • Quand et comment j'aurais été exposé au virus dans les 2 semaines avant le début de mes symptômes (ex. : contact avec une personne qui a la COVID-19, sortie entre amis, sortie dans un bar ou un restaurant, dans le milieu de travail, à l’école, etc.). 
  • Si j'ai côtoyé des personnes ou visité des lieux en étant contagieux, et ce, dans les 2 jours avant le début des symptômes (ou les 2 jours avant mon test de dépistage si je n'ai pas de symptômes). 

Le questionnaire permet d’identifier les personnes avec qui j’ai été en contact étroit : 

  • Les personnes qui habitent avec moi;
  • Mes partenaires intimes ou sexuels;
  • Mes proches aidants à domicile ou les personnes que j’aide;
  • Toutes les personnes avec qui j’ai été proche (à moins de 2 mètres de distance) durant au moins 15 minutes sans que nous portions de masque médical (jetable);
  • Les personnes qui ont reçu au visage des gouttelettes lorsque j’ai toussé ou éternué.

Exemples de contacts étroits :

  • J’ai partagé un repas avec mon amie (nous avons été à plus ou moins 2 mètres de distance durant une demi-heure).
  • J’ai fait du covoiturage avec un collègue, sans masque.
  • J’ai jasé à moins de 2 mètres avec une collègue au travail, sans masque, à 5 reprises. Ça a duré tout juste 5 minutes chaque fois, ce qui totalise plus de 15 minutes.
  • J’ai passé une soirée dans un bar avec trois de mes amis, autour de la même table.
  • J’ai été au chalet avec ma famille.

La Santé publique me demande d’aviser rapidement les personnes avec qui j'ai été en contact étroit dans les 2 jours avant mes premiers symptômes (ou 2 jours avant la date du test si je n'ai jamais eu de symptômes). 

Par exemple, si mes symptômes ont commencé le jeudi soir, je dois informer les personnes que j'ai côtoyées depuis le mardi soir. Il est très important que je les avise rapidement qu'elles ont été exposées au virus. Elles doivent s'isoler durant 14 jours après la date du dernier contact, et aller passer le test de dépistage de la COVID-19. Je peux leur dire de consulter la page « J’ai été en contact avec une personne qui a la COVID-19 ».

La Santé publique s’occupera des contacts que j’ai eus dans certains milieux (école, service de garde, milieu de soins, résidence pour aînés, certains milieux de travail), en partenariat avec ceux-ci. S’il y a plusieurs cas dans le milieu, elle apportera son soutien pour gérer l’éclosion.

La Santé publique avisera aussi certains contacts étroits ciblés selon le questionnaire, par téléphone ou par courriel, sans leur révéler que c’est moi qui les ai exposés.

Source : Santé Montréal, 2020. « Coronavirus COVID-19 – pour les personnes malades ». https://santemontreal.qc.ca/population/coronavirus-covid-19/coronavirus-covid-19-pour-les-personnes-malades/ [consultée le 4 octobre 2020]