FacebookTwitter

Les organismes communautaires sont invités à mettre en place un bon mécanisme de triage pour éviter la présence et favoriser l’isolement des personnes (travailleurs, bénévoles ou participants) qui appartiennent à l’un ou l’autre de ces groupes :

Voir plus bas les précisions sur chacun de ces groupes ainsi que la procédure à suivre si une personne présente des symptômes sur les lieux de l’organisme.

Triage

La procédure de triage doit être claire et respectueuse pour identifier les personnes qui présentent des symptômes et doivent être exclues, si possible avant qu’elles se présentent à l’organisme, reçoivent ou donnent des services. Plusieurs mécanismes et outils peuvent être utilisés (ex.: questionnaire téléphonique avant la visite, rappel des symptômes et critères d’exclusion par courriel, formulaire d’auto déclaration à l’entrée, utilisation de l’outil d’autoévaluation des symptômes, etc.).

Nous suggérons d’utiliser le questionnaire des symptômes produit par l’INSPQ et de compléter avec les questions ci-dessous. À noter que le questionnaire s’adresse aux travailleurs et bénévoles, mais les symptômes compatibles avec la COVID-19 demeurent les mêmes pour les jeunes de 6 à 17 ans ainsi que les adultes. Pour les symptômes chez les enfants de 6 mois à 5 ans, consultez la section La COVID en bref!

Questions à poser :

  • Est-ce que la personne ou une autre personne au domicile présente des symptômes compatibles avec la COVID-19 ? (nommez les symptômes).
  • Est-ce que la personne est en attente d’un test ou résultat de test de dépistage de la COVID-19?
  • Est-ce qu’une autre personne au domicile présente des symptômes compatibles avec la COVID-19 et est en attente d’un test ou résultat de test de dépistage de la COVID-19?
  • Est-ce que la personne a eu un contact avec un cas confirmé de COVID-19 dans les 14 derniers jours? Si oui, est-elle visée par des consignes d’isolement de la santé publique (ex.: contact à risque modéré ou élevé)?
  • Est-ce que la personne est de retour de voyage depuis moins de 14 jours ? 

Particularités si intervention à domicile

  • Un triage quotidien attestant que le travailleur n’a pas de symptômes est obligatoire, et ce, 2 fois par jour. 
  • Un triage téléphonique auprès de la personne et des autres personnes au domicile est obligatoire avant chaque visite au domicile. Ajouter ces deux questions à celles posées précédemment : 
    • Est-ce qu’une autre personne au domicile a eu un contact avec un cas confirmé de COVID-19 dans les 14 derniers jours? Si oui, est-elle visée par des consignes d’isolement de la santé publique (ex.: contact à risque modéré ou élevé)?
    • Est-ce qu’une autre personne au domicile est de retour de voyage depuis moins de 14 jours ?

Important : des précautions additionnelles s’appliquent lorsqu’une personne répond oui à l’une des questions ci-dessus.Les interventions auprès de ces personnes doivent être effectuées par un professionnel de la santé formé à cet effet. 

Prise de température

La prise de température effectuée de manière systématique avant l’entrée dans l’organisme n’est pas recommandée parce qu’elle comporte des limites quant à la détection des cas de COVID-19 et qu’elle exige une protection et une formation adéquate du personnel qui l’effectue. Pour plus d’explications, consultez la page 4 du questionnaire des symptômes de l’INSPQ.

Personnes ayant des symptômes compatibles avec la COVID-19

Toutes les personnes qui présentent des symptômes compatibles avec la COVID-19 doivent rester en isolement à la maison et suivre les recommandations du document Consignes pour la personne qui présente des symptômes de la COVID-19. Elles ne doivent pas fréquenter un organisme communautaire, y donner ou y recevoir des services.

Toutes les personnes qui présentent des symptômes compatibles avec la COVID-19 sont invitées à:

Attention : si symptômes graves (difficulté à respirer, essoufflement important, douleur à la poitrine, etc.), appelez au 911.

Personnes atteintes de la COVID-19

Les personnes qui reçoivent un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 doivent sans délai se placer en isolement (si elles ne l’avaient pas déjà fait) et appliquer les consignes qui sont disponibles dans la section J'ai la COVID-19.

Les travailleurs qui reçoivent un résultat positif à la COVID-19 doivent en aviser leur employeur selon les consignes reçues de la Direction générale de la santé publique.

Ces personnes sont invitées à collaborer activement à l’enquête épidémiologique qui sera réalisée auprès d’elles par la Direction de santé publique et à contacter directement certains de leurs contacts étroits afin de leur transmettre des consignes. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez la section Je contribue à mon enquête épidémiologique

L’ensemble des consignes pour les contacts étroits de personnes atteintes de la COVID-19 sont aussi disponibles dans la section J'ai été en contact avec une personne qui a la COVID-19

Contacts étroits d’une personne atteinte de la COVID-19

Les personnes qui sont identifiées comme des contacts étroits de personnes atteintes de la COVID-19 doivent se placer en isolement et passer un test de dépistage préventif. L’ensemble des consignes pour les contacts étroits sont disponibles dans la section J'ai été en contact avec une personne qui a la COVID-19

Un contact étroit d’un individu atteint de la COVID-19 est une personne qui : 

  • Habite avec une personne qui a la COVID-19 (contact domicilaire);
  • Est le partenaire intime ou sexuel d’une personne qui a la COVID-19;
  • Est le proche aidant à domicile d’une personne qui a la COVID-19;
  • A reçu au visage des gouttelettes lorsqu’une personne ayant la COVID-19 a toussé ou éternué;
  • A eu un contact physique étroit avec une personne ayant la COVID-19, sans porter de masque médical de qualité, peu importe la durée. Par exemple : jeux avec contacts physiques, prendre un enfant dans ses bras pour le consoler ou le bercer ; 
  • A été à moins de 2 mètres d’une personne ayant la COVID-19, durant au moins 15 minutes (en continue ou cumulative dans la même journée), sans porter de masque médical de qualité. Par exemple : avoir participé à un souper entre amis, covoituré avec une personne atteinte, etc. 

Personne vivant sous le même toit qu’un contact à risque élevé d’un cas 

Nouvelles directives : (Mars 2021): Les personnes vivant sous le même toit qu’un contact à risque élevé d’un cas devrait : 

  • S’isoler préventivement jusqu’à l’obtention d’un résultat négatif au premier dépistage chez le contact. 
  • Faire ensuite un isolement partiel au travail et à domicile jusqu’à la levée de l’isolement du contact

Personnes en attente d’un test ou d’un résultat de test de dépistage ET leurs contacts domiciliaires

Tel que spécifié dans les consignes pour la personne qui est en attente d'un test ou du résultat d'un test pour la COVID-19, cette dernière doit s’isoler en tout temps si :

  • Elle présente ou a présenté des symptômes de la COVID-19;
  • Elle a été identifiée comme un contact étroit d’un cas de COVID-19;
  • Elle est de retour d’un voyage à l’étranger.

L’isolement doit être maintenu jusqu’à l’obtention de son résultat de test même s’il y a amélioration des symptômes. L’isolement devra se poursuivre si la personne obtient un résultat positif à la COVID-19 ou si elle est visée par d’autres consignes d’isolement (ex. : contact étroit avec un cas de COVID-19, retour de voyage).

Personnes qui habitent sous le même toit (contacts domiciliaires) qu’une personne symptomatique en attente d’un test ou du résultat d’un test de dépistage

Les personnes qui habitent au même domicile (contacts domiciliaires) qu’une personne symptomatique en attente d’un test ou d’un résultat de test de dépistage de la COVID-19 doivent s’isoler jusqu’à l’obtention du résultat négatif de cette personne qui est sous investigation. Les contacts domiciliaires pourront reprendre leurs activités habituelles à ce moment, si évidemment ceux-ci ne présentent pas de symptômes. 

Personnes de retour d’un pays étranger depuis moins de 14 jours

Les personnes de retour d’un pays étranger sont toujours tenues de s’isoler pour une période de 14 jours. Pour plus d’informations, voir les Consignes pour la personne de retour d'un pays étranger – (COVID-19).

Si une personne présente des symptômes sur les lieux de l’organisme 

  • Faire porter à la personne symptomatique un masque médical de qualité. 
     
  • Conserver une distance physique de 2 mètres avec la personne symptomatique et porter un masque médical de qualité.
     
  • S'il est impossible de maintenir la distance de 2 mètres, porter l‘équipement de protection individuelle approprié. Pour plus d’information à ce sujet, consultez le document ÉPI : conseils aux intervenants des organismes communautaires.
     

Option 1
Si possible, la personne doit retourner immédiatement et directement à son domicile. S’assurer que la personne n’utilise pas le transport public (ex. : taxi, autobus, etc.).
  

Option 2
Si possible, l’intervention auprès de la personne symptomatique pourrait se dérouler à l’extérieur de l’établissement. 
 

Option 3
Diriger la personne vers une pièce réservée pour l’isolement (identifier préalablement ce local et le réserver pour ce type de situation).  
 

En tout temps, peu importe l'option:

  • Conserver à un endroit bien identifié l’équipement de protection individuelle qui pourrait être nécessaire en cas d’intervention auprès d’une personne symptomatique. Pour plus d’information à ce sujet, consultez le document ÉPI : conseils aux intervenants des organismes communautaires.
     
  • Dans la mesure du possible, demander à la personne d’éviter de toucher aux surfaces inutilement. 
     
  • Inviter la personne à remplir l’outil d’autoévaluation des symptômes afin d’obtenir une marche à suivre ou encore à contacter la ligne info coronavirus : 1 877 644-4545(sans frais) ou 1 800 361-9596 (sans frais) pour les personnes sourdes ou malentendantes. Il est suggéré de prévoir des copies du Guide d’auto-soin à remettre aux personnes asymptomatiques.
     
  • Procéder à l’hygiène des mains.
     
  • Si possible, après le départ de la personne, fermer le local pour une période d’au moins 3 heures et ouvrez les fenêtres extérieures afin d’augmenter la circulation de l'air dans la zone concernée. Ces deux consignes permettront de diminuer la charge virale du virus, si présence dans l'air.
     
  • Vous pourrez ensuite appliquer la procédure de nettoyage et de désinfection prévue après le passage d'une personne infectée ou symptomatique. Pour plus d’information à ce sujet, consultez la section Nettoyage et désinfection après le passage d’une personne infectée (cas confirmé) ou symptomatique.
     
  • L’organisme n’a pas à suspendre ses activités de manière préventive. La mise en place des mesures de base en prévention des infections et les bonnes pratiques d’hygiène dans l’organisme, diminuent grandement le risque de transmission dans le milieu.

Questions, commentaires, suggestions? 

Les organismes communautaires de la région de la Capitale-Nationale peuvent en tout temps nous écrire à l’adresse suivante : dsp.covid19.communautaire.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca 

Mise à jour : 6 avril 2021