FacebookTwitter

Dans cette section : 

La COVID-19

Les coronavirus sont des virus reconnus pour causer des infections respiratoires généralement bénignes chez les humains et les animaux. Certaines souches peuvent être plus pathogènes, telles celles du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-1) et du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERSCoV), ainsi que la souche nouvellement identifiée et nommée SRAS-CoV-2 (pour Syndrome respiratoire aigu sévère Coronavirus 2). Le terme COVID-19 (pour Coronavirus Disease 2019) désigne la maladie causée par ce virus.

Les variants

Des variants du virus SRAS-CoV-2, responsable de la COVID-19, circulent au Québec. Certains d’entre eux sont plus préoccupants pour la santé publique. Pour plus d’informations, consultez la page Les variants du SRAS-CoV-2 : pourquoi s’en préoccuper? (INSPQ).

Les modes de transmission du virus

Pour en savoir davantage sur les modes de transmission de la COVID-19, consultez le Questions-réponses COVID-19 : Modes de transmission et mesures de prévention et de protection contre les risques, incluant le rôle de la ventilation (INSPQ).

La période d’incubation du virus

La période d’incubation réfère au temps qui s'écoule entre le moment de l’exposition au virus et le développement de la maladie.

  • Selon les données actuelles, on considère que les symptômes de la COVID-19 peuvent se manifester chez un individu de 1 à 14 jours après son exposition au virus. En moyenne, ces symptômes se manifestent de 5 à 6 jours après l’exposition au virus.  
  • C’est pour cette raison qu’une période de 10 jours est considérée pour un isolement préventif à la suite d’un contact étroit avec un cas de COVID-19 et ce, même si la personne obtient un résultat négatif à son test de dépistage.  
  • Comme il est possible de développer des symptômes jusqu'à 14 jours après l'exposition au virus, il est demandé à la fin de l'isolement une autosurveillance des symptômes pour 4 jours supplémentaires.
  • Advenant qu’une personne développe la maladie durant sa période d’isolement préventif et obtient un résultat positif à un test de dépistage de COVID-19, sa durée d’isolement est revue afin de couvrir toute sa période de contagiosité (voir Période de contagiosité).

La période de contagiosité

La période de contagiosité réfère au temps pendant lequel une personne infectée peut transmettre le virus à d'autres.  

Début de la période de contagiosité

  • Une personne atteinte de la COVID‑19 peut être contagieuse 48 heures avant la date de début des symptômes.  
  • En l’absence de symptômes, on établit que la période de contagiosité débute 48 heures avant la date du prélèvement avec résultat positif.

Fin de la période de contagiosité 

  • La période de contagiosité se termine minimalement 10 jours après la date de début des symptômes (DDS) de la personne atteinte de la COVID-19.   
  • En l’absence de symptômes, la période de contagiosité se termine 10 jours après la date du prélèvement avec résultat positif.   
  • À noter que des particularités s’appliquent pour les personnes ayant été hospitalisées aux soins intensifs (21 jours après la DDS) et les personnes immunosupprimées (28 jours après la DDS ou date de prélèvement).   
  • Dans tous les cas (10, 21 ou 28 jours), l’absence de fièvre depuis 48 heures (sans prise de médicaments contre la fièvre) ET l’absence de symptômes aigus depuis 24 heures (excluant la perte de l'odorat, du goût et la toux résiduelle qui peuvent persister) s’ajoutent aux critères pour déterminer la fin de la période de contagiosité, et par le fait même, la fin de la période d’isolement.   
  • Somme toute, la durée de l’isolement peut varier en fonction de facteurs tels que la présence ou non de symptômes, la nature des symptômes, le résultat du test de la COVID-19, la gravité de la maladie et l’état de santé de la personne atteinte. 
  • L’ensemble des consignes pour la personne atteinte de la COVID-19 sont disponibles ici : Consignes à suivre pour la personne atteinte de la COVID-19 en isolement à la maison (Gouvernement du Québec). 

Les symptômes de la COVID-19

Les symptômes de la COVID-19 varient d’un individu atteint à l’autre, de par leur nature, leur sévérité et leur durée. Les manifestations de la maladie peuvent varier en fonction des groupes d’âge. Également, certaines personnes porteuses de la COVID-19 sont asymptomatiques ou développent des symptômes très légers, mais peuvent tout de même transmettre le virus.

Pour en savoir davantage :

Les groupes vulnérables aux complications de la COVID-19

Plusieurs organismes communautaires sont fréquentés par des travailleurs, des bénévoles ou des participants qui font partie de groupes de personnes à risque de subir des complications importantes de la COVID-19 si elles en sont atteintes. À cet effet, des recommandations propres à ces groupes plus vulnérables ont été émises par le Gouvernement du Québec afin de les protéger davantage:  

Pour plus d’informations concernant les recommandations émises par l’INSPQ pour certains de ces groupes de travailleurs en contexte de COVID-19, voici quelques liens supplémentaires: 

Il demeure toujours possible de demander l’avis d’un professionnel de la santé avant de fréquenter un organisme communautaire, ou aider à établir son niveau de vulnérabilité face à la COVID-19.

Liens utiles 

Mise à jour : 15 novembre 2021