Projet Mon environnement, ma santé : dépôt du bilan initial de la qualité de l'air extérieur et ses effets sur la santé

mardi 26 février 2019
Image : 

Le directeur de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale a déposé le bilan initial de la Qualité de l'air extérieur (QAE) et ses effets sur la santé et a présenté les activités scientifiques du volet Qualité de l'air extérieur (QAE) du projet Mon environnement, ma santé (MEMS). 

Créé grâce au financement de la Ville de Québec, le projet Mon environnement, ma santé (MEMS) cible sprécifiquement les territoires de Limoilou-Vanier et de la Basse-Ville de Québec. Il a été mis sur pied afin de documenter l'impact de l'environnement sur la santé de la population de ces territoires. Il vise à intervenir de façon globale et concertée pour améliorer la santé dans ces quartiers en agissant sur les facteurs environnementaux.

À plusieurs égards, le bilan de la qualité de l'air extérieur continue de s'améliorer depuis 10 ans dans la région de la Capitale-Nationale.

En général, les normes du règlement sur l’assainissement de l’atmosphère sont respectées. Cependant, le directeur de santé publique observe des dépassements pour les valeurs annuelles des particules de moins de 2,5 micromètres de diamètre (PM2,5), des PM10, et l’arsenic (comparable à d’autres milieux urbains). Des dépassements ponctuels des valeurs de référence sont aussi observés pour les particules totales, les PM10, les PM2,5, le nickel, l’ozone (O3) et le dioxyde de soufre (SO2). Le directeur de santé publique est particulièrement préoccupé par des dépassements pour les valeurs annuelles de particules de moins de 2,5 micromètres de diamètre (PM2,5). L’effet réel de ces dépassements doit toutefois faire l’objet d’études plus approfondies.

Autre constat, le potentiel d’exposition aux principaux contaminants de l’air est un peu plus important autour de la station du Vieux-Limoilou comparativement aux autres stations de la région.

Plusieurs travaux sont en cours pour mieux décrire la contamination de l’air et ses impacts sur la santé. Afin de permettre au directeur de santé publique de se baser sur les données les plus exhaustives possible, le projet sera prolongé jusqu’en 2020, et ce, sans coût supplémentaire pour la Ville de Québec.

Avant de formuler des recommandations, les activités de recherche du projet Mon environnement ma santé (MEMS), volet Qualité de l’air extérieur (QAE) doivent être complétées. Celles-ci prendront en compte toutes les productions du projet et seront accompagnées d’un plan d’action.

Pour consulter le bilan initial et les autres documents du projet Mon environnement, ma santé (MEMS), consultez le site www.ciussscn.ca/monenvironnementmasante