Pralidoxime

Points clés

  • Nous recommandons de consulter votre centre antipoison lors de l'utilisation de cet antidote.
  • Cet antidote est disponible uniquement via le Programme d’accès spécial. L’accessibilité peut varier selon les centres hospitaliers et selon les provinces.
  • La pralidoxime ne remplace pas l’utilisation de l’atropine dans le traitement des signes muscariniques (ex. : bronchorrhée).
  • L’utilité de la pralidoxime dans le traitement des intoxications par un insecticide organophosphoré est controversée.
  • L’efficacité ne serait pas le même pour tous les insecticides organophosphorés.

© Centre antipoison du Québec, CIUSSS de la Capitale-Nationale, 2017. Les renseignements contenus dans ce site peuvent être cités, à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est strictement interdite.

ISSN : 2292-230X

Auteurs: Bailey B, Blais R, Dubé PA, Friesen M, Gaudreault P, Gosselin S, Laliberté M, Larocque A, St-Onge M

Réviseurs: Elliott A, Mackenzie C, Murphy N, Letarte A, Pursell R, Thompson M, Yarema M

Dernière mise à jour: 08-11-2018