Le site des services de consommation supervisée (SCS) à Québec maintenant connu

mercredi 18 novembre 2020

Québec, 18 novembre 2020 – Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale et l’équipe de la coopérative de solidarité SABSA (SABSA) sont heureux d’annoncer que les services de consommation supervisée (SCS) seront implantés dans le quartier Saint-Roch, au 60, rue Saint-Vallier Est, dans les locaux actuellement occupés par la clinique SABSA. La mise en opération des SCS est prévue en février 2021.

La relocalisation de la clinique SABSA, un endroit déjà bien connu des usagers, a offert une opportunité d’implantation sans précédent pour l’ensemble des partenaires du projet. Avantageusement situés à la jonction des quartiers Saint-Sauveur et Saint-Roch, les locaux existants permettront de répondre rapidement aux besoins de la clientèle, sans avoir recours à un équipement temporaire de type roulotte.

Au cours des dernières années, la Ville de Québec, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) et plusieurs partenaires et organismes communautaires ont reconnu la nécessité de voir s’établir des SCS dans la Ville de Québec. Les SCS sont complémentaires des services actuels destinés aux personnes utilisatrices de drogues par injection et par inhalation et permettent une approche adaptée aux besoins de ces personnes qui sont souvent marginalisées et qui trouvent difficilement leur place dans le réseau de la santé. Ils offrent un espace sécuritaire et supervisé avec la présence d’infirmières et d’intervenants en tout temps. Par ailleurs, un tel projet vise également à sécuriser les espaces publics et à améliorer la qualité de vie de tous les citoyens de la communauté dans laquelle il s’implante.

Citations

Claudine Lemay, directrice adjointe à la Direction des programmes santé mentale et dépendances, CIUSSS de la Capitale-Nationale
« L’accès à des services de consommation supervisée (SCS) pour les personnes utilisatrices de drogues par injection et inhalation à Québec est un besoin reconnu et documenté depuis plusieurs années. Dans le contexte sanitaire actuel, l’ampleur des enjeux de consommation ainsi que l’augmentation recensée des surdoses confirment la nécessité́d’implanter, à très court terme, des SCS sur notre territoire ».

Amélie Bédard, directrice générale de la Clinique SABSA
« Grâce à notre ancrage dans la communauté, nos intervenants ont su bâtir des relations de confiance avec les patients. Notre approche a toujours été celle de la réduction des méfaits, de promouvoir la santé, la prévention de la maladie et de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des patients. La supervision de la consommation par les infirmières est une pratique professionnelle qui s’intègre parfaitement dans notre approche de soins humanistes. En ces lieux, nous poursuivrons notre mission : réaffilier les gens les plus vulnérables ».

Sébastien Lévesque, Association pour la défense des droits et l’inclusion des personnes qui consomment des drogues du Québec (ADDICQ)
« Je connais des gens qui se blessent et se mutilent, ce qui coûte cher au système de santé. Parmi eux, il y a des sans-abri qui désormais pourront consommer dans un endroit propre, sécuritaire et en toute intimité. Nous sommes heureux de voir que les discussions, qui ont duré trop longtemps, ont maintenant fait place à l'action. Nous avons besoin de ces services et il est grand temps de nous les fournir ».

Rappelons que SABSA et le CIUSSS de la Capitale-Nationale sont partenaires dans le dossier des SCS depuis le printemps dernier, à la suite d’un appel de projets.

Restez informé !

Pour en savoir davantage sur l’implantation des services des SCS, visitez le site : https://www.ciussscn.ca/scs. Une assemblée publique d’information et d’échanges en ligne aura lieu le 3 décembre 2020 à 19 h et une assemblée de voisinage en ligne est prévue le 8 décembre 2020 à 19 h. Ces rencontres se font en continuité de celles qui ont été tenues en 2018 et qui ont permis d’avoir un dialogue approfondi sur la question avec la population.

À propos du CIUSSS de la Capitale-Nationale

Chef de file en santé, le CIUSSS de la Capitale-Nationale offre des soins et des services sociaux à plus de 748 000 personnes de Québec, de Portneuf et de Charlevoix. Tout en étant la porte d’entrée du réseau, il offre des services généraux et spécialisés, notamment en santé mentale et dépendance, en réadaptation, en protection de la jeunesse et en santé publique. Doté d’une mission universitaire et de quatre centres de recherche, il joue un rôle majeur dans l’avancement des connaissances et de l’innovation en santé!

À propos de la Coopérative SABSA

Une clinique communautaire de soins de santé de première ligne qui favorise l’accès au système de santé aux gens les plus vulnérables. Guidés par une philosophie à la fois humaniste et pragmatique, les soins infirmiers de SABSA favorisent la promotion de la santé, la prévention de la maladie et contribue à améliorer la qualité de vie des patients.

Consulter le communiqué