FacebookTwitter

Exploration des besoins d'accompagnement des hommes judiciarisés pour violence conjugale et des services à mettre en place pour mieux y répondre

En 2016, plus de 13 580 hommes québécois ont été arrêtés pour une infraction liée à la violence conjugale. Ces interventions policières et les procédures judiciaires qui s’ensuivent visent à protéger les victimes et à responsabiliser les auteurs de violence. Or, plusieurs observent que ces interventions suscitent chez les auteurs de violence des réactions d’incompréhension et de colère qui peuvent faire obstacle à cet objectif de responsabilisation. À Montréal, les organismes qui interviennent auprès des conjoints aux comportements violents s’interrogent sur les services d’accueil, d’information, de liaison ou de référence qui pourraient être mis en place pour mieux les accompagner dans leur parcours judiciaire. Afin d’alimenter leur réflexion, les conférenciers ont mené une recension d’écrits et une étude exploratoire des besoins des hommes judiciarisés auprès d’une quinzaine d’intervenants. Les résultats de cette démarche seront présentés.

Objectifs spécifiques

À la fin de cette activité, l’apprenant sera en mesure :

  • De cerner les impacts de la judiciarisation sur les hommes arrêtés pour violence conjugale;
  • D'identifier les besoins psychosociaux de ces hommes en lien avec l’expérience de la judiciarisation;
  • De reconnaître les limites des services actuels et les défis de la mise en place de nouveaux services.

Informations

418 529-9141, poste 3434 | rayonnement.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca

Période d'inscription

  • Lundi 29 mars au jeudi 15 avril, 12 h

Dates

  • 15 avril 2021, de 12 h à 13 h

Durée

  • 1 heure

Lieu

  • Teams

Coût

  • Gratuit

Conférencier(s)/Conférencière(s)

  • Normand Brodeur, Ph.D., professeur à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval 
  • Sarah Felx, étudiante au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal

Nombre de participants

  • 250 participants

Attestation

  • Attestation de réussite de 0,1 UEC

Audience

  • Citoyens, intervenants, étudiants, gestionnaires et professionnels de recherche