FacebookTwitter
Vignette décorative de la section maladies infectieuses

Rôle de la Direction de santé publique

La hausse des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) dans la région de la Capitale-Nationale est préoccupante. Le risque élevé de transmission et les complications de santé qui leur sont associées font des ITSS un enjeu important pour la Direction de santé publique. 

En collaboration avec plusieurs partenaires du milieu (ex. : écoles), la Direction de santé publique soutient diverses stratégies de prévention. De plus, elle accompagne et collabore avec des organismes communautaires impliqués en prévention des ITSS et en réduction des méfaits auprès des populations vulnérables de la région.

Approche École en santé
Condoms gratuits
Vaccination
Prévention du virus de l’immunodéficience humaine (VIH)
Intervention préventive auprès des personnes atteintes d’ITSS et de leurs partenaires (IPPAP)

Approche École en santé

La Direction de santé publique met en place des initiatives pour rendre les milieux de vie plus favorables à la santé en général et réduire la transmission des ITSS chez les jeunes. Pour ce groupe, l’incidence de ce type d’infections a nettement augmenté au cours des dernières années.

La Direction de santé publique collabore avec toutes les commissions scolaires de la région de la Capitale-Nationale à développer des actions diversifiées pour améliorer la santé et le bien-être des jeunes par : 

  • Des activités d’éducation à la sexualité
  • La diffusion d’outils d’information sur les ITSS
  • La promotion des moyens de protection
  • Des services de dépistage des ITSS par l’infirmière scolaire
  • L’accessibilité à des distributrices de condoms gratuits
  • Des politiques ou des règles qui normalisent l’utilisation du condom et qui influencent positivement la manière d’agir des jeunes
  • Des ententes avec les partenaires du réseau de la santé et des services sociaux
  • Des actions de sensibilisation auprès de la famille et de la communauté

Pour plus d’information, consultez :

École en santé

Pour les milieux scolaires, vous pouvez aussi communiquer avec la personne responsable du dossier Sexualité saine et responsable chez les jeunes à la Direction de santé publique

Condoms gratuits

Afin d’encourager les jeunes à adopter des comportements sexuels sécuritaires, des condoms gratuits leur sont offerts par :

  • Les écoles
  • Les maisons d’hébergement pour les jeunes
  • Les organismes communautaires jeunesse, qui peuvent être géolocalisés en téléchargeant l’application « Condom-Québec » sur Google Play ou Apple Store

Vaccination

Les infections suivantes sont évitables par la vaccination :

  • Hépatite A
  • Hépatite B
  • Virus du papillome humain (VPH)

Des vaccins sont offerts gratuitement aux enfants selon le calendrier de vaccination du Québec

Les adultes qui ne sont pas immunisés peuvent demander la vaccination. Selon les critères du Programme d’immunisation du Québec, ces vaccins peuvent être gratuits pour certaines personnes. Consultez un professionnel de la santé pour plus d’information ou communiquez avec Info-Santé au 811.

Prévention du virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

Traitement préventif - Prophylaxie préexposition au VIH (PPrE ou PrEP)

Pour les personnes à risque de contact avec le VIH, il existe des médicaments antirétroviraux pour éviter d’être infectées. Le traitement se prend tous les jours ou de façon intermittente. Bien utilisée et combinée avec d’autres stratégies, la PrEP peut être un outil de prévention très efficace, recommandée pour certaines personnes très à risque.

Pour plus d’information, consultez :

Combiner les stratégies de prévention du VIH : Projet Mobilise! 

Au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, les Services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS (SIDEP) offrent un service adapté aux personnes à risque d’infection au VIH.

Pour tout savoir sur la PrEP et où y avoir accès à Québec, consultez le dépliant La PrEP, la connaitre et la comprendre (PDF, 727,6 Ko, 2 p.).

En cas de contact avec le VIH : la prophylaxie postexposition au VIH (PPE) 

Si une personne est séronégative (elle n’a pas le VIH) et qu’elle a été en contact avec le sang, le sperme ou les sécrétions vaginales d’une personne qui pourrait être infectée, il lui est recommandé de consulter rapidement un professionnel de la santé ou de communiquer avec  Info-Santé au 811 pour évaluer les risques de transmission et obtenir des conseils sur les mesures à prendre.

Si indiqué, un traitement préventif pourrait être prescrit pour éviter de contacter le VIH. Ce traitement est appelé « prophylaxie postexposition » ou PPE. Il doit être débuté le plus rapidement possible, soit dans les 72 heures après le contact.

Dans la région de Québec, un accès en tout temps à l’évaluation et au traitement est assuré dans les urgences des hôpitaux.

Pour plus d’information, consultez :

La prophylaxie postexposition (PPE)

Intervention préventive auprès des personnes atteintes et de leurs partenaires (IPPAP)

Il est possible qu’une infirmière de la Direction de santé publique vous contacte si vous avez été infecté par une ITSS. Par son appel, elle vise à s’assurer que vous et votre (vos) partenaire(s) avez reçu un traitement et un suivi adéquats. Elle pourra également répondre à vos questions en toute confidentialité.

Un partenaire sexuel vous contacte pour vous aviser qu’il ou elle a eu une ITSS? Contactez rapidement un professionnel de la santé pour recevoir un traitement préventif et faire un dépistage.

Pour plus d’information, consultez :

Infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)

Les ITSS, mieux les connaitre 

Programme d’accès au matériel stérile d’injection (PAMSI)

Vers un service d’injection supervisée à Québec