Dextrose

Points clés

  • Nous recommandons de consulter votre centre antipoison lors de l'utilisation de cet antidote.
  • Vérifier la glycémie avant d’amorcer le traitement et régulièrement par la suite.
  • Les besoins en dextrose seront plus grands si intoxication par bêtabloqueur que par bloqueur des canaux calciques. Les besoins en dextrose pour maintenir une glycémie normale deviendront plus grands à mesure que l'état hémodynamique s'améliorera. Il faudra parfois continuer l’administration de dextrose pendant 24 h ou plus après l’arrêt de l’insuline.
  • L’osmolarité finale maximale acceptable des solutions pour perfusion IV continue par voie périphérique étant de 850 mOsm/L, la concentration du soluté dextrosé ne devrait pas dépasser 12,5%. L’installation d’une voie centrale (IV ou IO) est donc à privilégier dès que la situation le permet.

© Centre antipoison du Québec, CIUSSS de la Capitale-Nationale, 2017. Les renseignements contenus dans ce site peuvent être cités, à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est strictement interdite.

ISSN : 2292-230X

Auteurs: Bailey B, Blais R, Dubé PA, Friesen M, Gaudreault P, Gosselin S, Laliberté M, Larocque A, St-Onge M

Réviseurs: Elliott A, Mackenzie C, Murphy N, Letarte A, Pursell R, Thompson M, Yarema M

Dernière mise à jour: 14-05-2018