RH

Équipements ÉPI

Équipements ÉPI

Équipement de protection individuel (EPI), uniforme et tenue vestimentaire

Port du masque de procédure

Depuis le 8 avril 2021, la CNESST exige le port du masque de procédure dans tous les lieux de travail. Dans le contexte actuel des variants COVID-19 potentiellement plus virulents et le risque de transmission étant plus grand, il devient nécessaire de réduire davantage le risque et d’exiger en continu le port du masque de procédure comme mesure de prévention complémentaire. Cette mesure s’ajoute à celles déjà en place. Ces exigences s’adapteront en fonction de la situation épidémiologique et du contrôle de la transmission et prendront fin après avoir surmonté la 3e vague de COVID-19.

Il est à noter que le masque de procédure est déjà utilisé de façon conforme dans la grande majorité des secteurs de l’organisation.

Toutefois, en conformité avec les exigences de la CNESST, voici les nouvelles modalités applicables au CIUSSS:

  • À l’extérieur : le port du masque de procédure en tout temps est exigé si des interactions à moins de 2 mètres avec des collègues de travail sont inévitables;
  • À l’intérieur : 
    • Ce type d’équipement de protection est exigé en tout temps à l’intérieur pour tous les travailleurs, même si la distanciation minimale de deux mètres est respectée ou en présence de barrières physiques (ex. : cubicules, paravents, bureaux partagés, plexiglass). 
    • Le port du masque de procédure en continu ne s’applique pas :
      • si la personne travaille seule dans une cabine ou une pièce fermée (ex. : un bureau avec murs et porte, un véhicule automobile)
      • pour manger et boire (par exemple lors des repas et des pauses). 
      • pour des raisons de santé (par exemple une personne asthmatique) ou de sécurité (par exemple la présence de buée obstruant la vue pour la manipulation de machineries). 
      • s’il nuit à la communication, à la compréhension ou à l’apprentissage.
      • s’il empêche l’exécution des tâches liées à un emploi.

De plus, il est possible de porter uniquement un masque de procédure (sans que soit nécessaire une protection oculaire) si les travailleurs portent TOUS un masque de procédure et qu’ils n’ont aucune interaction avec la clientèle (ex. : les employés de bureau).

Le masque de procédure doit être changé s’il est humide, souillé, à la fin de la journée ou si vous le jugez nécessaire.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la CNESST 

Considérant que la situation est évolutive, nous vous invitons à demeurer à l'affût des prochaines communications à ce sujet.

Pour toute question relative au masque de procédure, communiquez avec le service de prévention et gestion des risques.

Courriel : pgr.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca
Téléphone : 418-821-6900, option 2

(consultez l'affiche)

**Les masques de procédure seront fournis dans les installations**

Afin de pouvoir utiliser le masque alternatif  ''HUMASK Pro Vision 2000, une évaluation du risque par l'équipe PGR est requise.

En résumé :

La nature de la tâche l’exige absolument et il n’est pas possible de reporter cette intervention à plus tard (par exemple le travail auprès des personnes malentendantes);

Par conséquent, le masque avec fenêtre labial pour les travailleurs peut donc être utilisé en tout dernier recours (comme pour la visière seule dans la hiérarchie des mesures de contrôle), en ayant fait l’exercice précédemment défini.

Il est à noter que le port du masque doit aussi être accompagné d'une protection oculaire.

Considérant que ces masques sont difficiles d'accès, la direction générale de santé publique et la CNESST jugent que, l'utilisation de masques avec fenêtre labiale doit être limitée aux interventions suivantes impliquant :

  • Une clientèle ayant une déficience sensorielle (auditive ou visuelle) ou un trouble de langage : le fait de ne pas voir tout le visage de la personne nuit à sa communication (lecture labiale) et sa compréhension;
  • Une clientèle ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme : le fait de ne pas voir tout le visage de l’intervenant peut faire en sorte que l’usager se désorganise s’il ne reconnaît pas l’intervenant. Cela peut s’appliquer dans le contexte de soins ou lors d’interventions;
  • Une clientèle âgée présentant une presbyacousie souvent non diagnostiquée ou la clientèle ayant une perte de leur capacité cognitive : ce type de masque est essentiel pour améliorer la réalisation des soins quotidiens (ex. : toilette, alimentation, soins de santé), puisqu’il contribue à optimiser la proximité et la communication avec l’usager.

L'équipe PGR a déjà réalisé des analyses de risque à la DJ, DDITSADP, et pour DSAPA - Hébergement afin de trouver les meilleures pratiques d’intervention avec le meilleur équipement. Voir l’équipe de prévention et de gestion des risques pour les questions sur le sujet. pgr.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca / 418-821-6900

Masque de type N95

Affiches

| Retirer masque procédure -> Hygiène -> Mettre masque N95 -> Hygiène |
| Retirer masque N95 -> Hygiène -> Mettre masque procédure -> Hygiène |
| Mettre masque N95 en continu -> Jeter à la pause, au repas et fin quart de travail |

Mise à jour des mesures applicables concernant le port du masque de type N95 pour le personnel : 

Mesures additionnelles selon les orientations de la CNESST : 

Le port du masque de type N95 est requis pour tous les travailleuses et les travailleurs qui effectuent des tâches auprès des :

  • Usagers présentant un tableau clinique compatible avec la COVID-19 et en attente ou non d’un résultat de test de laboratoire pour le SRAS-CoV-2;
  • Usagers confirmés par laboratoire ou par lien épidémiologique pour la COVID-19.

Application au CIUSSS de la Capitale-Nationale :

L’APR de type N95 est requis dans les zones tièdes et chaudes dans les milieux suivants :  

  • Les centres de dépistage (CDD);
  • Les cliniques d’évaluation (CDÉ);
  • Les centres de convalescence (CDC);
  • Les cliniques COVID-19 (IUSMQ Bloc C);
  • Les urgences;
  • Le soutien à domicile (la zone déterminée inclut l’entièreté du domicile

À noter que le personnel qui offre des soins et services à plus de 2 mètres des usagers ciblés ET dans une aire ouverte ne serait pas assujetti au port du masque de type N95.

Le port du masque de type N95 est requis dans les autres milieux de soins selon les particularités suivantes : 

  • Zone orange : En présence d’un usager présentant un tableau clinique compatible avec la COVID-19 et en attente ou non d’un résultat de test de laboratoire pour le SRAS-CoV-2;
  • Zone chaude : En présence d’un usager confirmé par laboratoire ou par lien épidémiologique pour la COVID-19.

Pour le travail à effectuer auprès de ces usagers selon le type de zonage, vous devez :

  1. Dédier du personnel selon le document COVID-19 « Plan d’action relatif à la stabilisation de la main-d’œuvre »; 
  2. Regrouper et réorganiser les soins et services pour limiter le nombre d’intervenants ainsi que les entrées et les sorties dans les zones qui requièrent le port du masque de type N95.
  3. Changement de l’APR de type N-95 (en contexte de pénurie présumée) :
    1. Lors de pauses, du repas et en fin de quart de travail ;
    2. Si le masque est souillé, endommagé ou s’il devient plus difficile de respirer parce qu’il est humide.

Prendre note que le port du masque de type N95 était déjà requis dans les situations suivantes :

  • Lors des interventions médicales générant des aérosols (IMGA) selon le document des IMGA hors bloc opératoire ou au bloc opératoire;
  • Lors de risque d’expositions à d’autres maladies transmissibles par voie aérienne (ex. : la tuberculose, la rougeole).

Extrait de la foire aux questions COVID-19 de la CNESST sur l’utilisation des masques médicaux de niveau 2 en cas de difficultés d’approvisionnement :  

Exceptionnellement, si l’employeur peut démontrer que des difficultés d’approvisionnement l’empêchent de fournir des APR aux travailleuses et aux travailleurs en zones chaudes, l’utilisation de masques médicaux (niveau 2) par ces travailleuses et ces travailleurs est une mesure temporaire dans l’attente des APR requis. Il faut considérer que pour le CIUSSS de la Capitale-Nationale, nous optons pour le masque de procédure niveau 3.
De plus, la CNESST indique aussi : si l’employeur peut démontrer que des difficultés logistiques l’empêchent d’offrir des essais d’ajustement (fit test) aux travailleuses et aux travailleurs, l’utilisation d’APR par ces travailleuses et ses travailleurs sans essais d’ajustement préalables est une mesure temporaire dans l’attente de ceux-ci. Dans ce cas, l’employeur doit faire une planification des essais d’ajustement pour son personnel. Un inspecteur pourra exiger que cette planification lui soit transmise.

Consultez la foire aux questions de la CNESST. 

Considérant que la situation est évolutive, nous vous invitons à demeurer à l'affût de prochaines communications à ce sujet.

Pour toute question relative au masque de type N95, communiquez avec le service de prévention et gestion des risques. Courriel : pgr.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca

Téléphone : 418-821-6900, option 2

Questions/réponses à l’intention du personnel concernant le port du masque

Q : Est-ce que le fait de croiser des collègues de travail ou la clientèle dans un corridor, un ascenseur, ou durant un moment très bref justifie le port d’une protection particulière?
R : Oui. Le masque de procédure doit être porté par tous. Si vous êtes un employé de bureau, la protection oculaire n’est pas nécessaire dans un contexte où vous ne rencontrez pas de clientèle. Rappelons que le masque de procédure doit être porté dans les aires communes.

Q : Dois-je garder mon masque toute la journée? 
R : Le changement du masque est nécessaire s’il est humide ou souillé, aux pauses ou aux repas, ou si vous terminez votre quart de travail. Il doit être retiré et jeté de façon sécuritaire selon les modalités prévues.
(Consultez l'affiche) 

Q : Est-ce que le masque doit être jeté après chaque utilisation?
R : Oui. Le masque ne doit pas être conservé avec soi ni transporté dans différents milieux.

Q : Est-ce que le port de la barbe peut nuire au port du masque? 
R : Masque de procédure : Il n’y a pas de contre-indication au port simultané de la barbe et du masque de procédure. 
R : Masque N95 : La barbe est contre-indiquée parce que ce type de masque doit s’ajuster hermétiquement à la peau du visage et du cou pour protéger adéquatement le travailleur.

Q : Comment dois-je porter mon masque de procédure de façon sécuritaire?
R : Pour la masque de procédure : 

  • Placer les attaches autour de chaque oreille;
  • Ajuster la bande métallique sur le nez 
  • Abaisser le bas du masque sous le menton;
  • Se laver les mains avant et après la manipulation du masque.

R : Pour la masque N95 : 
Le masque à haut pouvoir filtrant (N95) doit faire l’objet d’un test d’ajustement Fit-Test. Effectuez le test d’étanchéité lorsque le masque est en place.
-depliant_N95.pdf

Protection oculaire

(Consultez l'affiche)

  • Obligatoire pour tout le personnel en contact avec la clientèle (sont inclus les agents de sécurité et les employés en soutien à domicile, de la Direction du programme Jeunesse, de la Direction de la protection de la jeunesse, etc.).

Le masque de procédure et la protection oculaire doivent être portés en tout temps par le personnel lorsqu’il est en contact avec la clientèle, et ce, indépendamment des mesures de distanciation physique.

Seules les protections oculaires fournies par le CIUSSS de la Capitale-Nationale sont acceptées. Celles-ci ont été reconnues comme étant efficaces et sécuritaires par l’équipe de prévention et de contrôle des infections (PCI), l’équipe de prévention et de gestion des risques (PGR), l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales (ASSTSAS), INSPQ et le ministère de la Santé et des Services sociaux.

La directive relative à l’acquisition de chaussures de sécurité et de protections oculaires ajustées (Code : D-PO-32-1) concernant les modalités d’application de la protection oculaire ajustée et verre correctif (lunettes de sécurité) ne peut s’appliquer à l’ensemble du personnel œuvrant dans les zones chaudes ou tièdes/oranges dans le contexte actuel COVID-19, risques biologiques.

Par ailleurs, les protections latérales pour des lunettes personnelles n’offrent pas une protection adéquate et ne doivent pas être portées en milieu de travail. 

En zone rouge et lors d’IMGA, la visière jetable est la seule protection oculaire recommandée.

**À noter : les protections oculaires (lunettes et visières) peuvent élever le niveau de risque associé aux agressions, lors d’interventions physiques. C’est pourquoi il est recommandé aux employés de la DDITSADP et de la DSMD en zone froide et tiède d’utiliser les protections oculaires rigides réservées pour ces deux directions. En zone rouge, par rapport à la clientèle à risque élevé d’agresser, la même consigne de port de visière doit être suivie. Consultez l’équipe PGR pour une alternative mesurée en analyse de risque.

Entreposage et élimination des protections oculaires 

Il est nécessaire de laisser vos protections oculaires sur votre lieu de travail pour éviter la contamination.

L’employé qui est régulier dans une installation doit déposer sa protection oculaire dans un sac de plastique et la ranger sur les lieux du travail (case ou autre). Il doit la jeter en cas de bris ou de problème de vision, comme le mentionne l’affiche de protection oculaire.

L’employé de passage dans une installation ou qui ne reviendra pas avant un certain temps (ex. : un employé de la liste de rappel) doit jeter sa protection oculaire avant de quitter le lieu de travail pour éviter une contamination chez soi ou ailleurs dans l’organisation.

En zone rouge, les employés doivent jeter obligatoirement leurs protections oculaires pour éviter la propagation.

Hygiène des mains

(Consultez l’affiche)

Il est recommandé de procéder à l'hygiène des mains en tout temps, notamment avant et après l'ajustement du masque de procédure puisqu’il sera porté de façon prolongée. Le masque ne doit jamais être porté sous le menton. 

Tenue vestimentaire

Personnel en contact avec la clientèle à moins de deux mètres durant son quart de travail.

Il est maintenant obligatoire pour le personnel (sont inclus les médecins, les résidents, les sages-femmes, les dentistes et les pharmaciens) de :

  • Vêtir son uniforme de service, son sarrau ou ses vêtements personnels à usage exclusif au travail dès son arrivée dans le milieu de travail.
  • Retirer son uniforme de service, son sarrau ou ses vêtements personnels à usage exclusif au travail avant de quitter son lieu de travail et lors des pauses prises à l’extérieur.
  • Laver son uniforme de service, son sarrau ou ses vêtements personnels à usage exclusif au travail après chaque quart de travail, à l'exception de l’uniforme vert dont le lavage est assuré par le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Personnel qui ne côtoie pas la clientèle dans un rayon de moins de deux mètres

Il n’y a aucune recommandation particulière quant au retrait de la tenue vestimentaire.

Uniformes verts

Les uniformes verts sont réservés au personnel des milieux où ils sont déjà en usage, notamment les blocs opératoires, les unités de retrait des dispositifs médicaux, certaines urgences. Il est possible que ce type d’uniforme soit fourni par l’organisation lors de certaines situations telles qu’une éclosion dans une unité.

Questions/réponses à l’intention du personnel concernant la tenue vestimentaire et le port de l’uniforme

Cette information a pour objectif de répondre aux principales questions sur la tenue vestimentaire. Elle est évolutive et sera bonifiée en continu.

Q : Je travaille auprès d’une clientèle à domicile. Je donne des soins ou des services à plus d’un client par jour. Quelles sont les règles à respecter?
R : L’employé doit se changer en arrivant à son port d’attache et remettre ses vêtements à la fin de son quart de travail. Il portera ainsi les mêmes vêtements toute la journée, d’une résidence à l’autre. Il est recommandé à l’employé d’apporter le moins possible d’effets personnels chez le client. En outre, l’employé est invité à utiliser l’outil Aide à la décision pour le port d’EPI, et ce, pour tous les types de clientèle et d’intervention, en tout temps.

Aide à la décision pour le port d’EPI

Guide de standards des bonnes pratiques en prévention et contrôle des infections

Q : J’ai déjà un uniforme. Est-ce que je peux le porter?
R : Oui. L’employé qui décide de porter son uniforme doit se changer en arrivant à son port d’attache et remettre ses vêtements personnels à la fin de son quart de travail. 

Q : Est-ce qu’il y a des endroits prévus pour se changer en arrivant au travail?
R : Certaines installations possèdent déjà des vestiaires et des casiers pour répondre aux besoins actuels. Le CIUSSS travaille actuellement à ajouter des vestiaires temporaires et des casiers à l’usage des employés. L’information sera transmise par voie de communiqué au fur et à mesure de leur mise en place. En zone rouge, les employés ont des vestiaires réservés et doivent se changer dans la zone.

Q : Quelles sont les consignes pour mes effets personnels?
R : L’employé doit laisser ses effets personnels dans  sa case ou à l’endroit sécuritaire prévu. L’employé peut s’adresser à son gestionnaire pour déterminer un endroit sécuritaire, au besoin.

Q : Est-ce que je peux porter des bijoux (bagues) ou autres accessoires lorsque je donne des soins?
R : Non. L’employé ne doit pas porter de bijoux, ni de vernis à ongles, ni d’ongles artificiels lorsqu’il prodigue des soins. Veuillez consulter la Politique relative à l’hygiène des mains de l’organisation.