RH

Changement de zones

Changement de zones

Stabilité des ressources et orientations relatives aux changements de zones

Lorsque des besoins nécessitent le mouvement d’une personne dont l’horaire de travail a été stabilisé, le mouvement au sein d’une zone de même type doit être favorisé.

Le mouvement d’une personne d’une zone chaude à une zone froide au cours d’une même journée n’est pas possible.

Favoriser, lorsque les besoins nécessitent le mouvement d’une personne, un mouvement au sein d’une zone de même type :

  • Mouvement des ressources vers une zone de même type (zone chaude vers une autre zone chaude, zone froide vers une autre zone froide) dans une même installation;
  • Mouvement des ressources vers une zone de même type (zone chaude vers une autre zone chaude, zone froide vers une autre zone froide) dans une autre installation.

Si les besoins nécessitent obligatoirement un mouvement vers une autre zone, c’est-à-dire pour éviter une rupture de service, voici les recommandations :

  • Mouvement d’une zone froide vers une zone chaude et maintien de la personne dans la zone chaude pour la durée de l’urgence sanitaire;
  • Mouvement minimal de cinq jours d’une zone froide vers une zone chaude, et ce, dans le respect des mesures de prévention et de contrôle des infections;
  • Si un mouvement d'une zone chaude vers une zone froide est absolument nécessaire, il faut préconiser un mouvement permanent. La personne doit s'assurer de changer de vêtements, prendre une douche avant son prochain quart de travail et surveiller attentivement s’il y a apparition de signes et symptômes pendant 14 jours. Durant ces 14 jours, le port du masque est nécessaire. Dans ces situations, il n'y a pas de prélèvement ni de période d'isolement nécessaire.

Le CIUSSS met tout en œuvre pour limiter le nombre de mouvement de main-d’œuvre entre les installations ou d’une zone à une autre. L’organisation compte sur votre collaboration pour accueillir vos collègues qui sont allés prêter main-forte dans les zones contaminées ou dans d’autres installations. Grâce à eux, nous avons pu maintenir la qualité et la sécurité des soins et des services auprès de notre clientèle.

Nous vous rappelons que la distanciation physique (respect du 2 mètres) ainsi que l’application rigoureuse de l’étiquette respiratoire et de l’hygiène des mains sont les meilleurs moyens de vous protéger, de protéger la clientèle et vos collègues de travail.

Questions/Réponses

Est-il est possible d’effectuer un quart de travail en heures supplémentaires en zone froide immédiatement après un quart régulier effectué en zone chaude?

  • Non. Avant de travailler en zone froide après un quart régulier en zone chaude, la personne doit prendre une douche et revêtir des vêtements propres. Dans ces situations, il n'y a pas de prélèvement ni de période d'isolement nécessaire.

Est-ce que les lieux communs tels que les salles de repos, de repas et les vestiaires peuvent être utilisés par le personnel travaillant dans différentes zones au sein d’une même installation?

  • Non. Selon les recommandations du service de prévention et de contrôle des infections (PCI), des salles de repos et de repas ainsi que des vestiaires distincts doivent être réservés au personnel travaillant en zone chaude.

Est-ce qu’une personne nouvellement embauchée doit effectuer un test de dépistage avant de pouvoir entrer en fonction?

  • Toute personne embauchée qui provient des régions de Montréal, de la Montérégie, de Laval et de Lanaudière et qui a travaillé au sein d'un CHSLD ou d'une zone chaude doit faire l’objet d’un dépistage à 3 reprises au cours des 14 jours précédant son entrée en fonction, soit : 1) à son départ de l’une des régions précitées, 2) de 3 à 5 jours après, 3) au 14e jour. Les personnes provenant des autres régions n’ont pas à faire l’objet d’un dépistage, sauf si elles ont des symptômes.