Charbon de bois activé

Points clés

  • Nous recommandons de consulter votre centre antipoison lors de l'utilisation de cet antidote.
  • Certains xénobiotiques ne sont pas adsorbés par le charbon de bois activé.
  • Plus le délai post-ingestion est long, plus l’efficacité du charbon de bois activé (CBA) diminue.
  • Il est important de s’assurer que le patient protège lui-même ses voies respiratoires ou qu’il a les voies respiratoires protégées avant d’administrer le charbon de bois activé.
  • Il faut éviter d’administrer le charbon de bois activé en doses répétées si le péristaltisme est faible ou absent.
  • L’administration du charbon de bois activé en doses répétées peut être indiquée pour augmenter l’élimination, contactez votre centre antipoison pour plus d’informations.
  • Le centre antipoison ne recommande pas l’utilisation répétée du CBA en suspension dans le sorbitol (CBA - sorbitol). Seul le CBA en suspension aqueuse (CBA - aqueux) est maintenant recommandé. L’addition de sorbitol au CBA pourrait occasionner, surtout chez les enfants, une incidence accrue d’effets indésirables tels que l’induction de vomissements, des anomalies électrolytiques et de la déshydratation. En cas de rupture d'approvisionnement du CBA - aqueux, il est recommandé de consulter votre centre antipoison avant de répéter le CBA - sorbitol.
  • Note sur la rupture d'approvisionnement du CBA (Français, English).

© Centre antipoison du Québec, CIUSSS de la Capitale-Nationale, 2017. Les renseignements contenus dans ce site peuvent être cités, à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est strictement interdite.

ISSN : 2292-230X

Auteurs: Bailey B, Blais R, Dubé PA, Friesen M, Gaudreault P, Gosselin S, Laliberté M, Larocque A, St-Onge M

Réviseurs: Elliott A, Mackenzie C, Murphy N, Letarte A, Pursell R, Thompson M, Yarema M

Dernière mise à jour: 01-11-2018