Anticorps spécifique de la digoxine

Points clés

  • Il est recommandé de contacter votre centre antipoison lors de la prise en charge d'une intoxication par la digoxine ou par les glycosides cardiotoniques nécessitant potentiellement l'administration d'anticorps spécifique de la digoxine.
  • L’hyperkaliémie peut être causée par une intoxication digitalique aiguë, mais elle peut aussi être présente chez le patient en intoxication chronique secondaire à une détérioration de sa fonction rénale. Dans les deux situations, l’administration de calcium est déconseillée.
  • Pendant et dans les heures suivant l’administration de l’antidote, la digoxinémie totale augmentera de façon importante, car cette dernière représente la digoxine libre et la digoxine liée à l’anticorps spécifique. La digoxinémie est donc faussement élevée et non interprétable. À noter que plusieurs ressources américaines utilisent les unités ng/ml au lieu de nmol/L (1 ng/ml = 0.78064 nmol/L)
  • En moyenne, début de l’effet de l’antidote en 20 min et effet maximal en 4 h.
  • La vitesse d’administration de l’antidote (IV directe ou perfusion IV lente sur 30 min) est dictée par l’urgence de la situation (arrêt cardiaque imminent ou non).

© Centre antipoison du Québec, CIUSSS de la Capitale-Nationale, 2017. Les renseignements contenus dans ce site peuvent être cités, à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est strictement interdite.

ISSN : 2292-230X

Auteurs: Bailey B, Blais R, Dubé PA, Friesen M, Gaudreault P, Gosselin S, Laliberté M, Larocque A, St-Onge M

Réviseurs: Elliott A, Mackenzie C, Murphy N, Letarte A, Pursell R, Thompson M, Yarema M

Dernière mise à jour: 26-09-2019