Santé de la communauté québécoise musulmane à la suite de la tragédie du 29 janvier 2017

mercredi 3 mai 2017
Image : 
Santé de la communauté québécoise musulmane à la suite de l'attentat

Dans la nuit du 29 janvier 2017, à la suite de la tragédie survenue à la Grande Mosquée de Québec, le CIUSSS de la Capitale-Nationale s’est rapidement mobilisé pour mettre sur pied à l’Hôpital Jeffery Hale un Centre d’assistance pour les victimes, leurs proches et toute personne de la communauté musulmane. En collaboration avec les intervenants de la Direction de l’IVAC et du CAVAC, une équipe d’intervenants psychosociaux était disponible pour fournir un soutien personnalisé et orienter vers les services requis. En quatre semaines, 73 intervenants ont été mobilisés et 374 personnes ont reçu un service.

Dès le 6 février, une Cellule d’intervention mobile a pris le relais pour offrir un service de proximité auprès de la communauté musulmane et des familles touchées par l’attentat. Cette cellule était composée d’intervenants du CIUSSS de la Capitale-Nationale travaillant en étroite collaboration avec les agents du CAVAC. Pendant neuf semaines, l’équipe de 6 intervenants ont offert leur service à 70 familles. En date du 27 avril, 30 familles et individus reçoivent encore des services.

Dès le 9 février, un Comité régional de coordination interculturelle est créé pour décider des actions à mettre en place dans une perspective plus large de rétablissement de la santé, du bien-être et de l’amélioration continue des conditions de vie des citoyens, et de la communauté québécoise musulmane. Les partenaires composant ce comité sont : le CIUSSS de la Capitale-Nationale, des représentants des mosquées ainsi que de  la communauté musulmane, le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC), la Direction de l’indemnisation des victimes d’actes criminels (IVAC), la ville de Québec, le ministère de la Justice et  le Centre Multiethnique de Québec. D’autres partenaires pourront se joindre en fonction des projets mis de l’avant.   

Le 23 février, la Cellule mobile s’est jointe aux partenaires de la communauté musulmane et du Centre Multiethnique de Québec pour former le Comité intersectoriel-communauté québécoise musulmane. Ce comité opérationnel a comme mandat de :

  • Mettre en œuvre des actions pour le rétablissement des familles et de la communauté ;
  • Soutenir la réflexion et la mobilisation collectives pour la co-construction du vivre ensemble.

Services offerts à ce jour

Cellule d’intervention mobile 

  • 70 situations personnelles et familiales prises en charge ;
    • 33 situations fermées (besoins répondus) ;
    • 33 situations en cours (suivis psychologiques et psychosociaux) ;
    • 15 situations transférées aux services de la Direction du programme Jeunesse du CIUSSS de la Capitale-Nationale ;
    • 1 situation transférée aux services du CIUSSS de Chaudière-Appalaches ;
    • Accès/suivi psychologique parents et enfants (indemnisation par l’IVAC) ;
    • Accès/soutien par Deuil Jeunesse (entre 10 et 20 enfants) (indemnisation par l’IVAC) ;
    • Accès/services : Ménage (13 dossiers), Repas (8 dossiers), Aide aux devoirs (10 dossiers), Relevailles (un dossier, aide postnatale), Transport en taxi (12 dossiers), Bons d’achat d’épicerie (18 dossiers), Petit répit (2 dossiers).
  • 13 présentations des services dans les mosquées et activités de groupes (soutien psychologique et sur le deuil)
  • Organisation d’une deuxième rencontre avec le procureur et les victimes.

Dossiers traités par la Direction de l’IVAC et le CAVAC

En date du 21 avril 2017, la Direction de l’IVAC a reçu 72 demandes d’indemnités dont 54 ont été acceptées, 15 ont été refusées et 3 sont toujours en analyse.

Pour bien prendre en compte le contexte de cette tragédie, le ministère de la Justice du Québec a donné des balises précises pour déterminer l’admissibilité des demandes. C’est sur la base de ces balises que les décisions d’admissibilité sont prises.

Il est toutefois important de savoir que toute personne affectée par l'événement et qui n’est pas reconnue victime au sens de l’IVAC peut être prise en charge par le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Activités à venir

  • Groupe de parole ouvert en soutien aux bénévoles de la communauté musulmane ;
  • Activités collectives favorisant les liens et l’apprivoisement entre citoyens et citoyennes de toutes origines.

Qu'est-ce que l'IVAC?
La Direction de l'IVAC est un régime public d'indemnisation. Son mandat est d'offrir aux victimes et à leurs proches, le cas échéant, des services de réadaptation afin d'atténuer les conséquences d'un événement traumatique et à les accompagner dans leur démarches de rétablissement.

Qu'est-ce que le CAVAC?
Le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels fournit un soutien technique pour compléter les demandes IVAC et, de fait, un soutien psychologique ainsi que l'accompagnement dans le processus judiciaire.