Reste en vie : pour un Portneuf cardio-sécuritaire

lundi 8 mai 2017


Reste en vieIci on apprend à sauver des vies. C’est ainsi que la Fondation des services santé et sociaux de Portneuf et ses partenaires, la Fondation Alcoa, FPS Formation Prévention Secours, Martin Caron, paramédical-instructeur au CIUSSS de la Capitale- Nationale, et les caisses Desjardins de la région de Portneuf donnaient, le 26 mars dernier, le coup d’envoi de la campagne RESTE EN VIE, un projet communautaire sans précédent visant à faire de Portneuf une région « cardio-sécuritaire », c’est-à-dire, où la population est formée pour réagir en cas d’urgence cardio-respiratoire.

Instructeurs, ambulanciers, pompiers, Sûreté du Québec et re­présentants des Forces armées, tous les intervenants d’urgence se sont mobilisés autour du projet et étaient pour animer les lieux et sensibiliser la population à l’importance de connaître les gestes à poser en cas d’urgence. Les citoyens qui se sont présen­tés ont eu droit à la formation offerte par sept paramédicaux-instructeurs des services préhospitaliers d’urgence du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Le territoire de Portneuf est vaste et, en cas d’incident, un citoyen peut faire toute la différence. Aussi, jusqu’à la fin du mois d’avril, les citoyens de Portneuf ont pu apprendre à sauver des vies, et ce, gratuitement. Des formations iti­nérantes en réanimation cardio-respiratoire et défibrillation externe automatisée (RCR-DEA) ont eu lieu dans tout le comté.

En préambule à cette campagne, 10 défibrillateurs ont été acquis par la Fondation avec le soutien financier de la Fondation Alcoa, qui a investi 15 000 $. L’objectif étant de rendre les appareils accessibles en tout temps, huit d’entre eux ont été installés dans l’aire des guichets automatiques des caisses Desjardins de la région de Portneuf.

Un défibrillateur a également été installé à la Coopérative d’ali­mentation de Rivière-à-Pierre, alors qu’un autre est mis à la dis­position des organisateurs d’événements de la région au bureau de la Fondation.

Vous pouvez faire la différence

Oui, vous ferez peut-être un jour la différence. Tel est le message répété par notre porte-parole, Gaétan Genois, durant la cam­pagne. M. Genois a subi un arrêt cardiaque en plein concert, l’été dernier, et a pu être sauvé grâce à l’intervention rapide d’une musicienne, Marylin Hardy. En conférence de presse, Denis St-Pierre, président-directeur général de FPS Formation Prévention Secours, mentionnait d’ailleurs que M. Genois, lors de son arrêt cardiaque, perdait chaque minute, de 7 % à 10 % des chances d’être réanimé. D’ailleurs, à peine 7 % de la population connaît les trois gestes à poser en cas d’arrêt cardiaque soit :

  • Appeler le 9-1-1;
  • Masser;
  • Utiliser le défibrillateur.

Conférence de presse Reste en vie

Étaient présents au lancement de la campagne, Jean Girard, directeur du Service des incendies, ville de Cap-Santé; Marylin Hardy; Gaétan Genois, porte-parole de la campagne Reste en vie; Denis Jobin, maire de Cap-Santé; Denis St-Pierre, président-directeur général FPS Formation Prévention Secours; Martin Caron, paramédical-instructeur et réviseur clinique du CIUSSS de la Capitale-Nationale; Nathalie Lemaire, directrice générale de la Fondation des services santé et sociaux de Portneuf et Guéritou, mascotte de Dessercom.

Infolettre du CIUSSS de la Capitale-Nationale, mai 2017