Prévenir la maladie de Lyme

vendredi 22 juillet 2016
Image : 
Avis de santé publique : Prévenir la maladie de Lyme



Aucun cas de maladie de Lyme n'a été identifié dans la région jusqu'à ce jour. Toutefois, les vacanciers qui voyagent dans d'autres régions doivent demeurer vigilants. Voici quelques informations importantes concernant la maladie de Lyme. 

 

Description

La maladie de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi. Elle se transmet par une morsure de tique infectée par la bactérie. Les personnes sont exposées aux morsures de tiques au cours des promenades dans les boisés, les buissons et les hautes herbes situés à proximité de ces boisés.

Les régions du Québec présentent un risque variable d'exposition aux tiques et à la bactérie de la maladie de Lyme. Les régions les plus à risque sont l'Estrie, la Montérégie et la Mauricie - Centre-du-Québec.

Des morsures de tiques ont été rapportées dans la région de la Capitale-Nationale (incluant les secteurs de Portneuf et de Charlevoix), toutefois aucun cas de maladie de Lyme n'a été rapporté. Comme la maladie est en progression dans la province de Québec, cette éventualité n'est pas exclue.

Présentation clinique

Le signe le plus précoce de la maladie de Lyme est une rougeur sur la peau à l'endroit de la morsure de la tique. Ceci se manifeste en moyenne 7 à 14 jours, mais peut apparaître jusqu'à 30 jours après la morsure d'une tique infectée. Cette rougeur persiste plus de 48 heures et s'agrandit de jour en jour. Cette lésion est appelée érythème migrant.

Prévenir les morsures de tiques

  • En promenade, marchez de préférence dans les sentiers et évitez les hautes herbes.
  • Utilisez un chasse-moustiques contenant du DEET ou de l'icaridine sur les parties exposées de la peau.
  • Portez un chapeau, des souliers fermés et des vêtements longs.
  • Entrez votre chandail dans votre pantalon, ainsi que le bas de votre pantalon dans vos chaussettes ou vos bottes.
  • Au retour d'une activité extérieure :
    • Examinez votre équipement (sac à dos, manteau, etc.) et votre animal de compagnie à la recherche de tiques.
    • Si vous trouvez des tiques sur votre animal, retirez-les et consultez un vétérinaire au besoin. 
    • Lavez les vêtements à l'eau chaude ou mettez-les à la sécheuse à température élevée.
    • Lors de la douche ou du bain, examinez soigneusement votre peau à la recherche de tiques.
    • Si vous avez été mordu par une tique, le risque de transmission est faible si la tique reste accrochée moins de 24 heures et il augmente progressivement par la suite. Il est donc important de retirer la tique le plus rapidement possible. Pour connaître la technique recommandée pour le retrait de la tique, vous pouvez consulter le Portail santé mieux-être.

L'analyse de la tique n'influe pas sur la décision clinique de traiter une personne. Elle est cependant utile pour la surveillance des tiques au Québec. Conservez la tique dans un petit contenant vide (ex. : un contenant de pilule propre ou un contenant d'urine). Il ne doit contenir aucun liquide ni autre matériel et doit être conservé à la température de la pièce. Apportez le contenant avec la tique à votre médecin. Ce dernier pourra la faire analyser. 

La présence d'une tique seule, sans symptômes de la maladie, ne nécessite que rarement un traitement préventif, sauf si la morsure de tique a eu lieu dans des endroits à risque élevé, comme l'Europe, les États-Unis, le sud de certaines provinces canadiennes et certaines municipalités à risque élevé dans la province de Québec (à ce jour, ces municipalités se situent en Estrie seulement). Le médecin pourra s'informer auprès de la direction de santé publique de sa région pour connaître les recommandations concernant le besoin de commencer un traitement préventif.

Pour en savoir plus

Source de l'information :

  • André Paradis, MD, et Marie France Beaudet, MD, médecins-conseil en maladies infectieuses
    Direction de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale

Références