Les personnes sont en insécurité alimentaire parce qu’elles ne savent pas se débrouiller.

« Chacun pense avoir le droit de dire son opinion à mon sujet, simplement parce que je demande de l’aide. »

Des défis à relever

Les ménages en situation d’insécurité alimentaire parviennent, en réalité, à faire beaucoup avec peu. Plusieurs études montrent en effet que les personnes qui vivent avec un revenu limité acquièrent très tôt des notions de budget. Elles mettent au point de multiples stratégies afin de réduire les pertes et tirer le plus grand parti des aliments disponibles. Visitez la section La vie au quotidien pour en apprendre davantage.

Toutefois, la portion du budget réservée à l’alimentation connaît souvent de grandes fluctuations lorsque les individus ou les familles font face à des dépenses saisonnières (chauffage, électricité, vêtements d’hiver) ou imprévisibles (bris d’un appareil ménager).

Ainsi, des revenus trop faibles permettent difficilement de faire des prévisions à plus long terme, comme acheter des bottes pour l’hiver suivant à la fin de la saison hivernale, alors que les rabais sont substantiels. Le budget étant trop serré, les achats ne peuvent souvent être effectués  que lorsque l’urgence se présente. Et il faut alors couper où l’on peut : réduite le budget « alimentation » du mois, ce qui est plus facile que ne de pas payer son loyer, pour le transférer à l’achat des bottes!