Les motifs du signalement

Bien que les parents soient les premiers responsables de la protection de leur enfant, certaines difficultés peuvent les empêcher d'assumer leurs responsabilités.

La Loi sur la protection de la jeunesse prévoit que la sécurité ou le développement d'un enfant est considéré comme compromis dans les six situations suivantes:

  • abandon;
  • négligence;
  • mauvais traitements psychologiques;
  • abus sexuels;
  • abus physiques;
  • troubles de comportement sérieux.

De plus, la LPJ prévoit que la sécurité ou le développement d'un enfant peut être considéré comme compromis dans les trois autres situations suivantes* :

  • fugue;
  • non-fréquentation scolaire;
  • délaissement de l'enfant par ses parents à la suite d'un placement en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux.

* Ces trois situations sont traitées de façon différente, car elles ne présument pas automatiquement d'une atteinte à la sécurité ou au développement de l'enfant et d'un besoin de protection pour lui. Toutefois, ces situations peuvent requérir l'intervention du DPJ, selon les circonstances.