Le regroupement des clientèles améliore la qualité de vie des résidents en CHSLD

mardi 23 août 2016
Image : 

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale a mis en place une approche novatrice de regroupement de la clientèle qui a permis une amélioration tangible de la qualité de vie des résidents en centres d'hébergement en soins de longue durée (CHSLD). L'organisation a regroupé la clientèle ayant un profil similaire créant ainsi des micromilieux sous un même toit. Certains CHSLD sur le territoire possèdent une unité adaptée pour les personnes qui ont une démence et qui font de l'errance, mais la diversité de profils de clientèle maintenant hébergée en CHSLD a amené le CIUSSS de la Capitale-Nationale à expérimenter une approche appelée micromilieux pour l'ensemble de la clientèle hébergée. 

Ainsi, le regroupement de tous les résidents dans un environnement qui correspond davantage à leurs besoins et l'utilisation d'une approche de soins personnalisée à leur profil ont permis d'améliorer grandement le confort, la sécurité et la cohabitation de tous. « Les résultats des micromilieux sont étonnants. Les résidents sont plus heureux! Nous avons observé une diminution de l'anxiété, de l'agressivité ainsi qu'une diminution de la médication associée à ces problématiques », a déclaré monsieur Steeve Vigneault, directeur adjoint au programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées.

Expérience positive au CHSLD à La Malbaie

Le CHSLD Bellerive à La Malbaie est le premier à avoir intégré les micromilieux. Comme dans les autres CHSLD, la clientèle est en lourde perte d'autonomie et plusieurs profils de clientèle doivent cohabiter. Certains résidents ont des troubles cognitifs, des troubles de comportement, une démence, certains font de l'errance, d'autres ont besoin d'accessoires à la marche, parfois des personnes sont en fin de vie et il y a également des jeunes avec une déficience physique sans problème cognitif. 

Les 56 résidents du CHSLD Bellerive ont été regroupés en micromilieux en décembre dernier. Vingt-trois de ceux-ci ont été transférés sur des unités correspondant à leurs besoins, et ce avec l'entière collaboration des familles. Depuis, ceux qui font de l'errance peuvent se promener à leur convenance sans perturber le climat de l'unité. Et les résidents sans trouble cognitif dorment mieux et profitent davantage d'intimité. « Fait notable, les résidents ont eu besoin de 15 % de moins d'anxiolytiques, une médication pour gérer l'anxiété » signale monsieur Vigneault.

Cette pratique novatrice basée sur la littérature a été implantée à la suite d'une recommandation de la communauté de pratique des infirmières en CHSLD de l'Université Laval. Le personnel du CHSLD a aussi pris part à l'implantation du projet depuis le début. « L'ambiance de travail est plus détendue et joyeuse. On a même plus de temps pour faire des activités et avoir du plaisir avec eux », a ajouté madame Noémie Gobeil, infirmière auxiliaire au CHSLD Bellerive à La Malbaie.  Ces moments de bonheur sont précieux, considérant que le passage des résidents est souvent très court. La durée moyenne de séjour des résidents admis en CHSLD étant maintenant d'environ 18 mois. 

Depuis avril dernier, deux autres CHSLD ont intégré les micromilieux et en tirent déjà des bénéfices! Le CIUSSS de la Capitale-Nationale souhaite étendre cette nouvelle pratique dans les 27 autres CHSLD de son territoire au cours des prochaines années.

Source :

Madame Annie Ouellet
Agente d'information
Courriel : relations.medias.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca
Téléphone : 418 266-1019, poste 1539