La DPJ du CIUSSS de la Capitale-Nationale accueille favorablement les recommandations de la CDPDJ

vendredi 19 août 2016
Image : 

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale accueille favorablement les recommandations formulées à son égard par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) à la suite de son enquête.

La DPJ, qui a collaboré en toute transparence avec la CDPDJ, considère que les recommandations présentées vont dans le sens de l'amélioration des pratiques et sont maintenant appliquées, notamment au regard des délais de rétention des signalements et des mesures à prendre pour évaluer les signalements selon les meilleures pratiques. Ce fut d'ailleurs le cas en 2014, comme l'a confirmé la CDPDJ dans son rapport d'enquête.

Cette enquête de la CDPDJ met en lumière qu'il est extrêmement difficile d'intervenir auprès des enfants vivant à l'intérieur d'un groupe sectaire. Dans des milieux aussi fermés, voire isolés, les inquiétudes rapportées pour ces enfants sont difficiles à corroborer et à valider. La famille élargie est souvent mise à l'écart, les intervenants du milieu scolaire sont absents, les enfants ne fréquentent pas de garderie, etc. « Lorsque nous rencontrons les enfants seuls, ces derniers sont souvent déjà bien préparés à la venue de la DPJ et des policiers. C'est l'une des difficultés vécues par les intervenants », a indiqué la directrice de la protection de la jeunesse, Mme Dominique Jobin.

Les personnes qui ont à travailler dans des dossiers aussi complexes et à la fois rares, doivent être outillées pour intervenir et c'est pourquoi la DPJ du CIUSSS de la Capitale-Nationale est aussi favorable aux recommandations adressées à l'endroit de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, concernant la mise en place d'un guide des meilleures pratiques cliniques et administratives, l'organisation de session de formation et la révision de l'entente multisectorielle.

« Nous sommes disposés à travailler en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux et faire part de nos expériences vécues qui pourront contribuer aux interventions ultérieures dans ce type de milieu. Notre mission est de protéger les enfants d'abus de toute sorte et c'est dans cet esprit que nous allons continuer de mener nos actions et nos interventions », a conclu Mme Jobin.

À propos du CIUSSS de la Capitale-Nationale
Chef de file en santé et services sociaux, le CIUSSS de la Capitale-Nationale répond aux besoins de 736 000 personnes de Québec, Portneuf et Charlevoix. Tout en étant la porte d'entrée du réseau, il offre des services généraux et spécialisés en santé mentale et dépendance, en réadaptation, en soutien à l'autonomie des personnes âgées et en protection de la jeunesse. Il assure également la promotion et la protection de la santé publique. Doté d'une mission universitaire et de quatre centres de recherche, il joue un rôle majeur dans l'avancement des connaissances et de l'innovation en santé!

Source :

Monsieur René Bouchard
Adjoint au président-directeur général - relations médias
Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale
Tél. : 418 266-1019, poste 1539 
relations.medias.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca