La vie au quotidien

La nature dynamique de l’expérience

La nature dynamique de l’expérience

Être en insécurité alimentaire, c’est manœuvrer en fonction des évènements qui surviennent et de la gravité (perçue ou réelle) de la situation. L’insécurité alimentaire n’est pas un phénomène statique, mais plutôt un processus évolutif et en mouvement.

D’après ce qui a été observé chez les ménages, la situation change selon trois facettes :

Séquence d’événements

Certaines manifestations surviennent généralement avant d'autres.

  • L'inquiétude quant à l'accès à des aliments s'installe
    • Lors d'un épisode d'insécurité alimentaire, les personnes touchées commencent par s'inquiéter de ne pas avoir assez d'argent pour s'acheter de la nourriture.
  • La qualité alimentaire se détériore
    • La qualité des aliments peut alors se détériorer alors qu'on cherche à maintenir une quantité suffisante d'aliments dans son assiette pour manger à sa faim, pour "se remplir l'estomac".
  • La quantité d'aliments disponibles diminue
    • À un moment donné, malgré des compromis dans la qualité de l'alimentation, certains ménages n'arrivent plus à avoir suffisamment d'aliments pour manger à leur faim. 
  • L'inquiétude quant à l'accès à des aliments s'intensifie
    • L'inquiétude et l'incertitude, d'abord pour le jour même puis pour le lendemain et les jours qui suivent, augmentent. Il en va de même pour l'anxiété qui vient avec, surtout lorsque la situation persiste au delà d'un temps qui paraît raisonnable.
  • La conscience du manque de contrôle augmente aussi
    • Le sentiment d'impuissance prend de plus en plus de place. Toute une série de réactions s'amorcent. 
  • Une variété de stratégies pour obtenir ou économiser ses aliments sont déployées selon l'aggravation de la situation
    • C'est comme une spirale, la qualité des aliments est de plus en plus déplorable, la quantité diminue encore, certains vont jusqu'à voler pour manger, ainsi de suite. À un moment donné, la santé de détériore à cause du manque d'aliments en quantité et en qualité, ce qui a pour conséquence de diminuer encore plus la capacité de trouver des solutions saines et durables. On est alors entré dans une escalade de manifestations et de réactions qui s'enchaînent et dont il devient très difficile de s'extirper. 

Séquence d'événements

Dimension parent-enfant

Le bien-être de l’enfant est central dans les familles au point qu’il influencera l’adulte dans sa façon d’interpréter le manque d’aliments aussi bien que comment il va distribuer et gérer les ressources alimentaires à l’intérieur du ménage.

Généralement, les parents déclarent leur ménage en sécurité alimentaire lorsque l’alimentation de leurs enfants est assurée, même si d’autres dimensions de l’insécurité alimentaire sont présentes, comme les compromis dans la qualité ou l’inquiétude constante chez les parents. La plupart des parents, particulièrement les femmes, vont se priver pour protéger leurs enfants contre la faim. Leurs besoins à elles viennent clairement en second : « les enfants d’abord ». Néanmoins, si la situation s’aggrave, l’alimentation des enfants sera également compromise.

Cycle d'insécurité alimentaire dans la dimension parent-enfant :

  1. Les parents sont affectés
  2. Les enfants sont protégés
  3. La situation alimentaire s'aggrave
  4. L'alimentation des parents se détériore
  5. Les enfants sont affectés

Variation dans le temps

L’insécurité alimentaire peut être :

  • Temporaire
    • « Je travaillais comme boucher depuis 15 ans et j'ai perdu mon emploi il y a un an environ. Après avoir été sur le chômage, je bénéficie maintenant de l'aide sociale ; on mange pas ce qu'on aimerait manger, mais j'ai confiance que c'est une question de temps. »
  • Périodique (l'intensité peut varier à l'intérieur du mois ou selon la saison)
    • « C'est plus dur à la fin de chaque mois (ou le mois où les principales factures arrivent ou durant les mois de cinq semaines ou encore lors de la rentrée scolaire ou pendant l'hiver (ex. Noël)) »
    • « Chaque mois c'est difficile, mais certains mois c'est plus difficile que d'autres ; on a les mêmes revenus, mais des dépenses imprévues, comme un frigidaire à remplacer. »
  • Chronique
    • « C'est comme ça depuis que les enfants sont nés. »
    • « C'est chronique depuis trois ans, depuis que j'suis divorcée. »
    • « Je cours après de la nourriture chaque jour pour mes enfants et moi... à l'année longue... depuis que j'ai fait faillite (il y a trois ans) ; j'ai perdu ma maison et mon jardin. »