Autres domaines d'activités

Déterminants de la santé et inégalités sociales de santé

Les inégalités sociales de santé sont reconnues comme un problème de santé publique majeur. En effet, il existe des écarts d’état de santé importants entre les groupes sociaux dans la région de la Capitale-Nationale, comme ailleurs. La maladie, les incapacités et la mort prématurée ne frappent pas au hasard dans notre société. Les inégalités sociales de santé touchent la société dans son ensemble. Elles affectent les jeunes, les adultes et les personnes âgées.  

L’état de santé des personnes est influencé par de multiples déterminants. On trouve les déterminants héréditaires et biologiques tels que l’âge, le sexe et les facteurs génétiques. On note ensuite les déterminants comportementaux qui réfèrent aux habitudes de vie plus ou moins délétères des personnes. Enfin, on retrouve les déterminants sociaux qui réfèrent aux conditions de vie matérielles et sociales des personnes (l’éducation, le revenu, les conditions de logement, l’alimentation, le milieu familial, le milieu de travail, l’environnement physique et social du milieu local, l’accès aux moyens de transport et aux services essentiels, etc.), ainsi qu’au contexte social, économique, politique et culturel pour les paliers national, régional et local. Autrement dit, les déterminants sociaux de la santé sont des conditions socialement produites qui influencent la santé des personnes. Les inégalités sociales de santé trouvent principalement leur origine sur le plan des déterminants sociaux de la santé. Elles sont essentiellement le reflet des inégalités sociales et des disparités qui existent sur le plan des conditions de vie matérielles et sociales des personnes.

En travaillant pour l’équité en santé, on vise à ce que toutes les personnes aient la possibilité d’atteindre un état de santé optimal, sans être défavorisées en raison de leurs conditions sociales, économiques ou culturelles. L’équité en santé repose sur la valeur de la justice sociale. L’amélioration de la santé et l’équité en santé nécessitent la participation des citoyens et celle de tous les acteurs de la région, qu’ils soient du secteur public, communautaire ou privé, dans le réseau de la santé et des services sociaux comme dans les autres secteurs.

Pour contribuer à l’équité en santé dans la région, nous visons :

  • L’information et la sensibilisation de la population du réseau de la santé et des services sociaux, des organismes communautaires et des partenaires intersectoriels sur les inégalités sociales de santé, ainsi que sur les actions pouvant être menées pour les réduire
  • L'intégration et la mise en œuvre de cibles et d'activités qui visent l'équité en santé dans les services de santé publique
  • L’intégration des principes de participation citoyenne, de pouvoir d'agir et de concertation intersectorielle dans une perspective d'équité en santé au sein des services de santé publique
  • Le soutien et la collaboration à l'élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques dans une perspective d'équité en santé