Des politiques fiscales incohérentes

Certaines politiques fiscales désavantagent les plus démunis, comme c’est le cas pour des personnes divorcées qui reçoivent de leur ex-conjoint une pension alimentaire :

Dans le cas d’une personne qui a un emploi, elle n’a pas à déclarer cette contribution comme un revenu dans le calcul de son impôt; 

Toutefois, dans le cas d’une personne prestataire de l’aide sociale, la contribution de l’ex-conjoint est considérée comme un revenu et déduit de sa prestation, exception faite du premier 100 $.

TÉMOIGNAGES

Vivian Labrie, porte-parole du Collectif contre la pauvreté (Revue Notre-Dame, 2003)

« … je peux vous assurer que les personnes qui vivent la pauvreté sont les premières à faire tout ce qu’elles peuvent pour s’en sortir. Mais elles n’ont pas le pouvoir de changer nos règles sociales actuelles, qui donnent parfois lieu à des situations aberrantes. »